Nouveau rapport de la Cour des Comptes pour la SPA : des progrès notables en matière de protection animale et de gestion

Actualités
Nouveau rapport de la Cour des Comptes pour la SPA :  des progrès notables en matière de protection animale et de gestion L'association
Le vendredi 17 mars 2017

Nouveau rapport de la Cour des Comptes pour la SPA : des progrès notables en matière de protection animale et de gestion

La SPA peut être fière aujourd’hui de voir ses progrès et ses efforts remarqués par la Cour des Comptes. L’institution financière, qui a publié mercredi son nouveau rapport de contrôle, constate « des améliorations dans la gestion et l’activité de l’association ». 

Cette appréciation de la part de cette institution est une reconnaissance du travail immense qui a été accompli depuis juin 2013 et l’élection de l’actuelle équipe dirigeante. On se souvient des termes très durs employés par les magistrats de la rue Cambon dans leurs rapports de 2002 et 2009. On y lisait des expressions telles que : “nombreux dysfonctionnements”, “pilotage largement défaillant”, gaspillages “ou “ coûteuse dérive”. 

Rien de tel cette fois-ci ; puisque notre première mission qui est celle de la protection animale est considérée comme faisant l’objet d’une  « nouvelle dynamique depuis juin 2013 » avec une augmentation de 35% du nombre d’adoptions en cinq ans, un taux d’échec de ces adoptions très faible et une « rotation positive pour le bien-être des animaux » dont la durée moyenne de séjour en refuge est passée de 95 jours en 2011 à 53 jours en 2015.

La Cour note également depuis juin 2013 « une relance de la lutte contre la maltraitance animale, les trafics et le commerce d’animaux », une lutte « redevenue prioritaire sous l’égide de la nouvelle équipe dirigeante ».

La Cour des Comptes met aussi en avant la bonne utilisation des fonds collectés auprès du public. Selon ses propres termes, le « Compte Emploi Ressources de la SPA respecte la règlementation », ce qui signifie que ses dépenses et ses ressources sont affectées correctement. Notre ratio figure aujourd’hui parmi les meilleurs des associations françaises : pour 10 euros dépensés, 7,8 sont consacrés exclusivement à la cause animale.

Si la CDC reconnaît les progrès réalisés en matière de protection animale, de transparence et de gestion, elle nous interpelle néanmoins sur des améliorations encore nécessaires en particulier en matière d’audit interne, de rénovation des refuges et des dispensaires et d’application des procédures de contrôle interne. Certaines de ces recommandations sont déjà en cours comme le renforcement de notre service de contrôle interne afin que les procédures et les bonnes pratiques soient partagées par tous ou encore la mise en place d’un véritable plan de gestion de la carrière de nos salariés.

C’est également le cas de notre plan de rénovation puisqu’à ce jour, 34 millions d’euros ont déjà été engagés en 2016 et 2017, ce que le contrôle ne mentionne pas puisqu’il s’étend de 2011 à 2015. Au total, 11 sites sont actuellement en chantier, 5 sont terminés et 13 vont être lancés en 2017. La SPA est déterminée à mener à son terme ce plan d’investissement d’un montant total de plus de 50 millions d’euros ainsi que la remise à niveau d’un certain nombre de ses refuges afin d’améliorer les conditions de vie de ses pensionnaires, la sécurité de ses 650 salariés et 3 000 bénévoles ainsi que l’accueil du public.

La vision encourageante de la Cour nous incite donc à poursuivre les actions entreprises avec la même conviction, et à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour répondre efficacement à l’integralité des recommandations formulées par l’institution.

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !