Surpopulation dans les chatteries au refuge SPA de Lyon-Marennes

Actualités
Surpopulation dans les chatteries au refuge SPA de Lyon-Marennes
Le jeudi 6 décembre 2012

Surpopulation dans les chatteries au refuge SPA de Lyon-Marennes

 

159 chats attendent aujourd’hui une nouvelle famille au refuge SPA de Lyon-Marennes. Pourtant, la capacité d’accueil de la structure n’est que de 100 places. Cette surpopulation féline est malheureusement de plus en plus fréquente, dans de nombreux autres refuges de la SPA.

Un chiffre alarmant : 159

 
Tandis que le refuge de Lyon-Marennes doit prendre en charge chaque jour de nouveaux minous à l’issue de leur délai de fourrière, le rythme des adoptions ne suit pas, et la surpopulation est aujourd’hui manifeste.
 
Pour le Dr Isabelle Chiri, vétérinaire au refuge, la situation est préoccupante : « Les chats supportent très mal la surpopulation, source d’anxiété. Les plus sensibles présentent des troubles du comportement : repli sur soi, prostration, léchage compulsif… certains en arrivent même à refuser de s’alimenter. »
 
Plus que jamais, nous avons besoin de vous pour nous aider à faire connaître notre refuge et contribuer ainsi au placement de nos pensionnaires ! Et cet appel vaut pour l'intégraltié des refuges SPA de l'hexagone, car la situation des chats est critique. Quand on sait qu'un seul couple de chats peut générer à lui seul une descendance de 20 736 individus en 4 ans (si l'on considère que leurs chatons se reproduisent entre eux), on comprend mieux la prolifération des matous errants, et le fait qu'ils soient présents en grand nombre dans les refuges de la SPA.
 
Voilà pourquoi il est si important de faire stériliser son animal, afin d'éviter que sa progéniture ne finisse dans la nature... Ou pire... Car les refuges SPA sont saturés et ne peuvent pas les accueillir tous.
 
A propos du refuge
 
Le refuge SPA de Lyon-Marennes a ouvert en 2008, avec pour mission essentielle de sauver les chats capturés par la fourrière. La capacité d'accueil maximale a très vite été atteinte et la structure fonctionne en flux tendu.
L'équipe compte 6 salariés dont un vétérinaire à mi-temps. Avec l'aide de bénévoles, ils veillent au confort des animaux 7 jours sur 7 : nettoyage quotidien des boxes et des chatteries, promenades et sorties en parc, brossage, alimentation de qualité, soins vétérinaires... Tous ont une seule priorité : le bien-être des animaux.

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !