Un quatrième loup assassiné en France

Actualités
Un quatrième loup assassiné en France
Le mercredi 17 octobre 2012

Un quatrième loup assassiné en France

Paris, le 10 septembre 2012 - La préfecture des Alpes-de-Haute-Provence a annoncé samedi le "prélèvement" d'une louve adulte.

L'animal a été abattu le 7 septembre à 19h55, à Esparron-la-Bâtie, au lieu-dit "La Roche", sur la commune de Bayons (Alpes-de-Haute-Provence).

Il s'agissait d'une louve adulte d'environ 25 kilos, qui a fait les frais de l'arrêté préfectoral du 29 août dernier qui autorisait un tir de prélèvement dans la région.

Tout en permettant ce tir, la préfecture reconnaissait une "baisse sensible de la pression de prédation sur le département". Une contradiction qui ne peut qu'irriter...

Cette louve incarne le quatrième loup prélevé en France en 2012. Pourtant, cette mort n'est pas une solution, comme l'explique l'association FERUS qui rappelle "qu'abattre un loup de plus ne résoudra en rien la problématique, bien au contraire si l’animal tué est un dominant", tout en ajoutant que "si la louve tuée est la louve dominante, les problèmes de ce secteur seront probablement encore exacerbés". 

Tout comme la FERUS, la SPA s'oppose fermement aux tirs de prélèvement, qui ne résolvent aucun problème et qui ciblent un animal au hasard, de façon totalement arbitraire et injuste.

L'Etat doit réaliser qu'il faut réellement miser sur la prévention : les troupeaux doivent être mieux protégés, et l'application correcte des mesures préventives (contre la prédation) doit être davantage vérifiée.

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !