Les trafics d'animaux

La SPA lutte contre les trafics d'animaux grâce à sa Cellule Anti-Trafic

La Cellule Anti-Trafic (CAT) de la SPA a été créée le 1er janvier 1993. Basée à Vichy (03), elle est composée d’Inspecteurs et traite près de 300 affaires par an.

La mission de la CAT est de mettre à jour les circuits mafieux et les trafics en tout genre d’animaux, venant aujourd’hui pour l’essentiel des pays d’Europe de l’Est.

Animaleries, éleveurs, importateurs et particuliers se retrouvent dans le viseur de la CAT dès qu’ils commettent des infractions. Elle mène de véritables enquêtes policières et travaille en étroite collaboration avec les autorités publiques (gendarmes, policiers, douanes, procureurs, etc.) grâce à une forte légitimité acquise au fil des ans.

 

À l’issue de ces enquêtes, et si les faits sont avérés, la SPA dépose plainte et conduit les démarches nécessaires pour poursuivre et faire condamner les personnes coupables de trafic et/ou de mauvais traitements. Ces procédures peuvent être longues et complexes, ce qui n’entame jamais sa détermination.

Une fois que la CAT a sauvé les animaux de cet enfer, les refuges de la SPA prennent le relais pour les recueillir, les soigner, les vacciner, les nourrir et, surtout, leur redonner confiance en l’homme. Les chats et les chiens arrachés aux trafiquants présentent en effet des séquelles physiques et psychologiques graves car ils vivaient généralement dans des conditions sanitaires déplorables.

L'actualité de la SPA

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !