119 chiens-loups sauvés grâce à une efficace coordination des services de la SPA

Actualités
119 chiens-loups sauvés grâce à une efficace coordination des services de la SPA Belles histoires
Le jeudi 1 mars 2018

119 chiens-loups sauvés grâce à une efficace coordination des services de la SPA

Dans un élevage des Ardennes, 119 chiens-loups étaient détenus dans des conditions de vie insalubres. Ils ont tous été sauvés en mai dernier et 10 d’entre eux vivent dans les meilleures conditions au sein du parc naturel Natural Parc, réputé pour sa qualité d’accueil des animaux.

La Cellule Anti-Trafic (CAT) de la SPA et 19 refuges de l’association se sont mobilisés pour sauver les 119 chiens-loups tchèques et de Saarloos d’un sordide élevage illégal en mai 2017. Cette opération faisait suite à une plainte déposée par la CAT en 2016, pour mauvais traitements par un professionnel. Une inspection effectuée par les services de gendarmerie, la brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires et la DDCSPP* des Ardennes avait permis de confirmer que les animaux étaient détenus en trop grand nombre et dans des conditions non conformes. De plus, la structure incriminée était déjà connue de la CAT, qui avait déposé plainte en 2012 pour les mêmes faits. A la suite de la régularisation de la situation par la propriétaire, la plainte avait été classée en 2014. Pourtant, pour ces chiens-loups, rien n’avait changé. Sous-alimentés et non-soignés pour certains, la plupart des chiens présentaient aussi un caractère très apeuré voire agressif. Certains d’entre eux vivaient dans une cave plongée dans le noir. D’autres femelles et leurs chiots étaient confinés dans des pièces sombres et humides.

Cédés à la SPA en mai dernier, tous ces animaux ont été pris en charge et soignés par les équipes salariées et bénévoles de l’association qui ont tout mis en œuvre pour leur bien-être et leur rétablissement. Un long travail de sociabilisation a été entrepris par les agents animaliers, les comportementalistes et les vétérinaires de l’association afin de familiariser ces animaux à leur environnement et aux hommes. « Ce sont des chiens qui, avant d’arriver chez nous, ont été retirés d’un élevage pour mauvais traitement. Les chiens loups tchèques et de Saarlos étant des chiens de base craintifs, ceux-ci l’étaient encore plus et avaient des problèmes de comportements assez lourds. Certains n’avaient même jamais vu de l’herbe » confie Julien Soubiron, responsable de la CAT.

En parallèle, le Tribunal Correctionnel a condamné en première instance la propriétaire à 4 mois de prison avec sursis pour les mauvais traitements qu'elle a fait subir à ses animaux. Cette dernière a fait appel de la décision.

Grâce à la très efficace coordination de tous les services de la SPA et de ses refuges, près de 90 chiens ont pu aujourd’hui être adoptés par des familles responsables qui ont su répondre aux besoins très spécifiques de cette race. L’ensemble des refuges ayant pris en charge ces chiens-loups ont été extrêmement vigilants quant au profil des adoptants et les critères de sélection étaient draconiens.

« Ce sont de très beaux chiens mais il est important de prendre conscience que c’est une race complètement à part, qui demande un énorme investissement et une bonne connaissance du chien primitif. Il nous est arrivé de refuser une adoption car le profil de l’adoptant ne correspondait pas et parce que les critères n’étaient pas remplis. Ceci aussi bien dans l’intérêt des chiens que de celui des adoptants » témoigne Claire Brissard, responsable du refuge de Chamarande.

L’un des adoptants a notamment témoigné de son incroyable adoption de la chienne Liskafox au travers d’une magnifique vidéo :

« Après 50 visites en 4 mois au refuge de Rennes de la SPA, j'ai réussi petit à petit à ce que Liskafox m'accorde sa confiance. Elle est à la maison depuis le 19 octobre 2017 et continue de progresser petit à petit. Liskafox avait 6 mois quand elle a été récupérée par la SPA. Elle a découvert les objets courant d'une maison pour la première fois à presque un an… » témoigne l’adoptant de Liskafox.

10 chiens-loups, stérilisés et identifiés, ont par ailleurs été accueillis dans un parc naturel. En effet, malgré le travail des équipes pendant ces neuf mois, ces chiens ne pouvaient pas être proposés à l’adoption du fait de leur état semi-sauvage. Ils ont donc été pris en charge par ce parc qui veille à leur bonne évolution, leur adaptation et leur bien-être.

Quant aux autres animaux, ils nécessitent encore beaucoup de patience et de travail de la SPA pour leur redonner confiance en l’homme et les sociabiliser. Au terme de cette phase de sociabilisation, ils pourront être proposés à l’adoption.

 

* DDCSPP : Direction Départementale de la Cohésion Sociale et la Protection des Populations

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !