Cerf tué dans l’Oise : la SPA porte plainte pour sévices graves et acte de cruauté

Actualités
Cerf tué dans l’Oise : la SPA porte plainte pour sévices graves et acte de cruauté Justice
Le mardi 31 octobre 2017

Cerf tué dans l’Oise : la SPA porte plainte pour sévices graves et acte de cruauté

Le samedi 21 octobre 2017 à Lacroix Saint Ouen dans l’Oise (60), un cerf a été abattu à bout portant dans une propriété privée par des chasseurs de courre, sans autorisation préalable de la propriétaire.

La Société Protectrice des Animaux (SPA) porte plainte auprès du Tribunal de Compiègne pour sévices graves et acte de cruauté et entend obtenir les plus lourdes condamnations possibles pour les responsables de cet acte barbare : l’auteur lui-même, la société de vénerie qui a encadré cette opération, et toute autre personne ou autorité ayant permis ou facilité ce massacre.

L’abattage de ce cerf soulève de nombreuses questions quant aux pratiques de la vénerie, notamment celle de l’exercice du droit de suite qui autorise les chasseurs à achever leur basse besogne là où ils le veulent.

Mais au-delà de ce droit qui doit disparaître, c’est la pratique même de la chasse à courre que la SPA veut au plus vite voire interdite en France. Cette activité moyenâgeuse, encore pratiquée par quelques 400 équipages en France et qui consiste à épuiser un animal en le pourchassant à cheval avec des chiens, avant de l’achever à l’arme blanche ne peut plus être tolérée dans notre pays.

Pour Natacha Harry, Présidente bénévole de la SPA : « La chasse à courre a été interdite en Allemagne dès 1934, en Belgique en 1995 et en Grande-Bretagne en 2005. La France ne peut raisonnablement pas être moins civilisée et développée que ses voisins européens. Le code pénal prévoit des peines de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende mais les magistrats peuvent aller plus loin et considérer cette forme de chasse comme constituant à elle seule un acte de cruauté. C’est ce qu’espère la SPA en lançant cette procédure judiciaire. »

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !