Chevaux éviscérés vivants pour le plaisir au Mexique : la SPA dit NON !

Actualités
Chevaux éviscérés vivants pour le plaisir au Mexique : la SPA dit NON !
Le mardi 25 juin 2013

Chevaux éviscérés vivants pour le plaisir au Mexique : la SPA dit NON !

Dans la péninsule du Yucatan, au Mexique, a lieu une "fiesta" pendant laquelle un grand nombre de cavaliers montent des chevaux non protégés en les faisant pourchasser par un taureau martyrisé au point d'en devenir agressif. Le but du "jeu" ? Tuer les chevaux...
 
Les spectateurs et les locaux appellent cet événement "Toro saca tripas" (taureau éventreur) ou "Mata caballos" (tueur de chevaux), même si sa dénomination officielle est "Torneo de Lazo" ou "Toros caballistas" (taureaux cavaliers).
 
Dans une arène fermée, improvisée, le taureau rendu fou à force de maltraitances attaque les chevaux et les blesse de ses cornes jusqu'à ce qu'ils meurent. Il semblerait que la mort des animaux ne soit pas préméditée, mais le résultat d'un chaotique massacre improvisé qui est devenu célèbre par la mort des chevaux. Ceux qui vont voir cela sont attirés par le "spectacle" morbide des chevaux blessés et c'est pourquoi les équidés ne sont pas protégés.
 
La douleur et la souffrance infligées aux bêtes au cours de cette fête barbare est immense, d'autant plus que le cheval est l'un des animaux les plus sensibles qui soit. Les chevaux s'effondrent et sont alors encore en vie et continuent à se faire piétiner par des taureaux et d'autres chevaux pendant toute la durée du "jeu". Souvent, un coup de corne fait sortir leurs viscères de leur abdomen, et on les laisse ainsi pendant des heures sous les moqueries de la foule, jusqu'à ce qu'ils meurent. En outre, le fait qu'il s'agisse d'un événement public, vu par tous -y compris les enfants !-, est très dommageable. Cela n'enseigne que la violence et la cruauté, que l'assistance trouve "amusantes".
 
Le gouvernement fédéral du Mexique, ainsi que les autorités locales ne font rien pour arrêter cela. Pourtant, tuer n'est pas une "fête". C'est pourquoi la Société Protectrice des Animaux vous invite à demander au gouvernement mexicain de mettre un terme à cet événement barbare en signant cette pétition qui sera adressée au Président mexicain.
 

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !