Journée Sans Fourrure – la SPA appelle à la mobilisation le week-end du 13 et 14 janvier

Actualités
Journée Sans Fourrure – la SPA appelle à la mobilisation le week-end du 13 et 14 janvier Mobilisons-nous !
Le vendredi 12 janvier 2018

Journée Sans Fourrure – la SPA appelle à la mobilisation le week-end du 13 et 14 janvier

Les 13 et 14 janvier auront lieu respectivement, la Journée Sans Fourrure et la Journée Mondiale contre la Fourrure. L’occasion pour les associations de protection animale et notamment la SPA d’appeler à la mobilisation de chacun et de sensibiliser à la souffrance endurée par les animaux exploités pour leur fourrure.

Depuis de nombreuses années, la SPA est active et milite pour l’interdiction de toute exploitation des animaux pour leur fourrure. Dès novembre 2017, l’association a d’ailleurs annoncé le lancement d’une offensive judiciaire d’envergure incluant de nombreux combats dont celui pour l’interdiction de cette intolérable exploitation des animaux.

Des conditions d’élevage abominables

L’Union Européenne compte 6 000 élevages d’animaux à fourrure. La France compte notamment des dizaines d’élevages de visons, de lapins Orylag et de lapins Angoras. Les conditions de vie et d’exploitation des animaux sont atroces et dénoncées par l’ensemble des associations de protection animale. Détenus dans des cages exiguës et sales, ils sont privés d'activité, de stimulation et de contacts sociaux normaux, les conduisant souvent à devenir fous et effectuer des mouvements répétitifs compulsifs, signes d'une intense détresse psychologique. Les visons par exemple qui sont des animaux semi-aquatiques et qui parcourent à l’état naturel plusieurs kilomètres, sont enfermés dans des cages hors-sol d’une superficie de 0,255 m2 par animal. Les animaux ne sortent ensuite que pour être gazés, électrocutés ou épilés à vif.

La France en retard par rapport aux autres pays européens

En France, où l’animal a été reconnu en 2015 dans le Code civil, comme être vivant doué de sensibilité, la souffrance animale est ici à son paroxysme et les besoins physiologiques des animaux ne sont nullement respectés.

Pourtant, certains pays ont eu le courage d’interdire l’élevage d’animaux à fourrure. L’Autriche, la Croatie, le Royaume-Uni, la République de Macédoine et la Slovénie se sont engagés à en finir avec la production de fourrure et ainsi mettre un terme à la souffrance animale qui en découle et cesser de tuer des milliers d’animaux chaque année. La Suisse a quant à elle instauré des normes de captivité très élevées, rendant l’exploitation en élevage quasi impossible. En 2019, la République Tchèque rejoindra elle aussi la liste des pays ayant voté l’interdiction.

Qu’attend la France pour prendre une telle décision ?

De nombreux professionnels de la mode se sont, de leur côté, mobilisés en supprimant la fourrure de leurs collections. C’est le cas par exemple de créateurs comme Stella McCartney, pionnière dans le monde de la mode sans fourrure, mais aussi de Vivienne Westwood… Certaines marques ont aussi passé le cap : Gucci, Zara, IKKS…

Arrêter d’acheter de la véritable fourrure pour éviter toute souffrance animale et mettre fin à cette pratique barbare

Aujourd’hui en France, il est difficile pour le consommateur de faire la différence entre la vraie et la fausse fourrure en boutique. La SPA encourage chacun à regarder systématiquement les étiquettes des vêtements afin de s’assurer qu’ils n’ont pas été fabriqués à partir d’animaux. Et pour cause, les étiquettes ne sont pas toujours claires, renseignez-vous bien ou n’achetez pas si vous avez un doute ! L’idée reçue que la vraie fourrure coûte plus cher circule encore alors que cette démonstration n’est pas toujours avérée.

En cette période de soldes d’hiver, la SPA vous invite d’ailleurs à montrer l’exemple en boycottant l’achat de produits (vêtements, jouets, accessoires…) confectionnés à base de fourrure animale. En arrêtant la consommation de ces produits, c’est toute la chaîne de production en amont et notamment les élevages, qui sera mise en péril.

Pour aller plus loin, vous pouvez également afficher votre soutien en vous procurant le badge de la SPA et dire OUI à la fausse fourrure.

  • RDV sur notre plateforme de dons : pour tout don supérieur ou égal à 20 euros, vous recevrez un  badge, dans la limite des stocks disponibles.
  • Vous pouvez aussi commander votre badge par voie postale dès à présent, en envoyant un chèque de 3 euros libellé « Société Protectrice des Animaux » à l’adresse suivante :

La Société Protectrice des Animaux

Service Relations donateurs et adhérents

39 bd Berthier

75 017 Paris

               

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !