La SPA et AVA collaborent pour sauver les chiens dangereux

Actualités
La SPA et AVA collaborent pour sauver les chiens dangereux
Le vendredi 7 février 2014

La SPA et AVA collaborent pour sauver les chiens dangereux

Depuis quelques semaines, la SPA a initié une collaboration avec le refuge AVA installé en Normandie pour la gestion de ses chiens difficiles, impossibles à proposer à l’adoption. Le refuge les accueille et met en place tout un travail de réhabilitation.
 
Dans ses refuges, la SPA est régulièrement confrontée à des chiens difficiles, voire carrément dangereux. Si les chiens ne sont pas dangereux par nature, ils peuvent en effet malheureusement le devenir suite à des mauvais traitements, des erreurs d’éducation, des abandons…
La dangerosité canine est une notion inscrite dans la loi depuis le fameux texte du 6 janvier 1999. Cette notion a depuis été affinée et, outre les catégories, qui n’éclairent pas sur le comportement du chien, un texte de mars 2007 a introduit le concept d’évaluation comportementale qui, lui, permet d’apprécier la dangerosité d’un chien.
Cette évaluation est conduite par un vétérinaire agrée et effectuée à la demande des autorités de police, dans des situations d’urgence. Le devenir du chien (maintien chez son propriétaire, placement, euthanasie…) est conditionné par son résultat.
 
Evaluations comportementales
 
De telles évaluations comportementales sont pratiquées à l’arrivée des chiens dans les refuges de la SPA lorsque leurs comportements sont suspects.
12 chiens du refuge de Vallérargues ont fait l’objet d’une évaluation négative et leur comportement ne permettait plus de les garder en toute sécurité au refuge ni de les proposer à l’adoption. La SPA a donc mis en place une collaboration avec le refuge AVA (Aide aux vieux animaux) pour qu’il les accueille. 4 chiens ont déjà été transféré et 8 vont l’être très prochainement.
Installé en Normandie, sur 75 ha, le refuge AVA accueille plus de 500 animaux et parmi eux des chiens « difficiles » à qui il évite l’euthanasie.
Certains pourront être réhabilités grâce au travail patient des équipes sur place et à l’encadrement par des professionnels, vétérinaires et éducateurs. Ils pourront alors être adoptés, dans un environnement très spécifique et à l’issue d’une nouvelle évaluation comportementale.
 
Pas de contrainte
 
Les autres termineront leur vie au refuge, dans des conditions optimales de sécurité.
A l’arrivée au refuge AVA, les chiens sont pris en charge par l’équipe qui, en observant les animaux et en étudiant les informations fournies par la SPA, sait quel comportement adopter.
L’équipe d’AVA essaye de proposer aux animaux l’environnement le plus favorable et le plus calme possible. Leur prise en charge est individualisée car face à un chien dangereux, chaque cas est différent et il n’y a pas de « recette miracle ». Le personnel travaille à l’aide de méthodes positives et amicales, basées sur le renforcement positif à l’aide de friandises. Toute forme de contrainte est proscrite. Dans un premier temps, il s’attache à créer un lien de confiance avec le chien en lui proposant un maximum d’interactions et de renforcements positifs. Dans un second temps, l’équipe agit de façon à renforcer les signaux de communication et d’évitement afin que les chiens puissent plus facilement lui « montrer » ce qu’ils apprécient et ce qui les gêne, ce qui indiquera aux humains les limites à ne pas franchir. 
Le respect des signaux envoyés par le chien permet l’instauration d’une confiance réelle. L’équipe peut ensuite travailler pour modifier certains apprentissages du chien, nuisibles à son bien-être et à la sécurité des personnes qui s’en occupent.
 
Le bien-être en priorité
 
 

Toute la « rééducation » des chiens est en effet basée sur leur bien-être. Dès que possible, ils profitent du programme d’aménagement et d’enrichissement du refuge basé sur les sorties en extérieur, les rencontres avec des congénères, les regroupements, les aménagements alimentaires, etc.
A leur arrivée, les chiens sont hébergés seuls puis, dès que cela est possible, ils sont présentés à d’autres chiens dotés de grandes capacités sociales. Ces rencontres donnent à l’équipe des informations sur les capacités de communication et d’ajustements des chiens avec leurs congénères et permettent d’envisager ou non un regroupement avec d’autres pensionnaires. L’équipe du refuge est formée à détecter les signes de stress et est capable de s’ajuster quelle que soit la situation pour ne pas déclencher l’agression.
Tout ce travail est long et requiert beaucoup de patience et de compétences. Il vise un objectif principal : maintenir le chien dans un état émotionnel positif qui permette de gommer sa dangerosité. Le refuge AVA gère ainsi une soixantaine de chiens difficiles, avec succès. Du personnel volontaire de la SPA va être prochainement formé à ces méthodes pour pouvoir les appliquer au niveau des refuges.
 
 
 

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !