LA SPA INTERPELLE LES POLITIQUES FRANÇAIS POUR QUE CESSENT LES CRUAUTES INFLIGEES AUX ANIMAUX EN FRANCE

Actualités
LA SPA INTERPELLE LES POLITIQUES FRANÇAIS POUR QUE CESSENT LES CRUAUTES INFLIGEES AUX ANIMAUX EN FRANCE Mobilisons-nous !
Le mardi 19 avril 2016

LA SPA INTERPELLE LES POLITIQUES FRANÇAIS POUR QUE CESSENT LES CRUAUTES INFLIGEES AUX ANIMAUX EN FRANCE

Depuis sa création il y 170 ans, la Société Protectrice des Animaux (SPA) combat toute forme de souffrance animale. Aujourd’hui, la SPA poursuit son engagement militant en lançant une grande campagne d’interpellation des politiques français sur les maltraitances infligées aux animaux dans le cadre de l’abattage, de l’expérimentation animale et de la corrida. 

 

Interpeller les politiques pour les sortir enfin de l’immobilisme

 

Sa volonté : œuvrer pour que les pouvoirs publics prennent et appliquent les mesures nécessaires pour assurer, en toutes circonstances, le bien-être des animaux. Car, si les animaux sont reconnus en France comme des êtres sensibles, ils y sont pourtant martyrisés dans l’indifférence générale et au mépris des lois par des individus qui profitent de la passivité des élus.

 

• Par trois fois, en quelques mois, des images révoltantes et d’une cruauté insoutenable ont prouvé que la loi qui interdit l’abattage sans étourdissement n’est pas respectée dans notre pays. La SPA réclame que soient installés des systèmes de vidéo surveillance dans toutes les zones d’abattage. Cette mesure est la seule permettant à la fois de prévenir les dérives illégales et cruelles mais aussi de les sanctionner en prouvant, par l’image et de manière irréfutable, leur existence.

 

• En 2011, près de 12 millions d’animaux ont été utilisés en Europe à des fins expérimentales. Chaque jour, singes, lapins, rongeurs, mais aussi animaux de la ferme et, dans une moindre mesure chiens et chats, sont soumis à des traitements corrosifs et mortels dans le but communément admis de faire avancer le progrès médical et scientifique. La SPA milite auprès des élus français pour qu’enfin notre pays s’engage dans une pratique de recherche scientifique qui ne suppliciera plus les animaux. L’Etat français doit accorder aux méthodes alternatives les moyens humains et financiers d’exister.

 

• La SPA s’insurge contre le spectacle écœurant de la souffrance animale qu’est la corrida. Face à ces mutilations et tortures horribles infligées aux taureaux volontairement affaiblis avant d’être lancés dans l’arène pour le seul plaisir d’un public mal informé, la SPA n’a qu’une seule exigence : l’interdiction totale de la corrida dans les plus brefs délais.

 

Une campagne multicanaux et multimédia pour sortir de l’indifférence

 

Pour secouer l’indifférence généralisée de la classe politique française, la SPA utilise plusieurs médias et canaux d’interpellation :

 

• La SPA a adressé un courrier à près de 400 élus, dont le Président de la République et le Premier Ministre, leur demandant de s’engager publiquement sur les demandes de l’association. Les réponses –et les non-réponses - seront rendues publiques, ce qui permettra d’évaluer où se situe la conscience de nos hommes politiques en matière de bien-être animal.

 

• En écho à cette action, la SPA a lancé le 18 avril et pour une durée d’une semaine une vaste campagne d’affichage « La Torture, c’est légal ? – Monsieur le Président #JeVousFaisUneLettre », jouant sur le contraste et invitant le grand public à se mobiliser sur les réseaux sociaux.

 

• A compter du 18 avril, la SPA met également en place un mini-site permettant aux Français d’interpeller via Twitter les élus de leur choix sur l’ensemble des combats ou sur un seul thème : http://jevousfaisunelettre.la-spa.fr/

 

• Une pétition sous forme de lettre ouverte aux dirigeants politiques français sera en ligne dans le courant de la semaine du 18 avril pour mobiliser l’opinion publique autour de l’interdiction de la corrida : stopcorrida.la-spa.fr

 

• Des centaines de cartes postales, adressées au Président, au Premier Ministre et au Ministre de l’Agriculture et reprenant les visuels de campagnes, seront en libre service dans l’ensemble des 62 refuges et Maisons SPA.

 

La SPA compte sur l’engagement de tous et ne lâchera rien jusqu’à ce que les animaux obtiennent gain de cause et que soient interdites ces pratiques abjectes. 

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !