La SPA sensibilise les plus jeunes à la protection animale

Actualités
La SPA sensibilise les plus jeunes à la protection animale L'association
Le mardi 31 octobre 2017

La SPA sensibilise les plus jeunes à la protection animale

Le respect de l’animal passe inévitablement par la sensibilisation dès le plus jeune âge des protecteurs de demain. La SPA, dès 1948, a donc créé la première section de Club Jeunes permettant de rendre le bénévolat accessible aux jeunes de 11 à 17 ans dans les refuges. En parallèle, la SPA organise depuis de nombreuses années, des interventions dans les établissements scolaires et les centres de loisirs, afin de sensibiliser à la cause animale.

Ces interventions sont l’occasion pour la SPA de présenter ses actions, de donner de nombreux conseils sur la manière d’agir auprès d’un animal, les bons comportements à avoir, la responsabilité que cela implique de posséder un animal…et de répondre aux questions des écoliers. Chaque année, la SPA organise plus de 50 interventions en Ile-de-France, soit auprès d’environ 1 000 jeunes, et met également en place des sessions de sensibilisation sur tout le territoire national.

Manon Busso, chargée de projets Jeunesse à la SPA explique « Il est primordial d’éduquer les plus jeunes à la protection des animaux et de leur inculquer des notions de respect, de bienveillance et de sensibilité au bien-être animal. Les enfants sont les adultes de demain et cette connaissance acquise dès le plus jeune âge leur permettra de faire bouger l’opinion publique et d’être influent auprès des leaders politiques, à même de faire évoluer la loi en faveur des animaux. »

Mercredi 18 octobre, elle s’est rendue dans un centre de loisirs pour animer la douzième et dernière animation organisée dans le cadre d’un projet avec la ville de Villeneuve-la-Garenne, auprès de jeunes entre 7 et 12 ans. Toujours accompagnée de son fidèle Tao, un chien Shiba timide et très gourmand que Manon a sauvé car il était maltraité, elle a pu présenter les actions et les missions de la SPA, parler de l’abandon et de la maltraitance, des besoins spécifiques d’un animal de compagnie et de son comportement (langage ; situations de stress, d’agressivité, de jeu…) mais aussi évoquer des sujets tels que l’importance de l’identification et de la stérilisation.

« Très excités à la vue de Tao, les enfants se sont calmés naturellement une fois installés dans la salle de classe. Certains étaient même intimidés par ce chien qui les observait. Pour les rassurer, je leur ai expliqué qu’un chien était bien souvent plus apeuré qu’eux et qu’ils pourraient, à la fin de la séance quand Tao sera plus à l’aise, venir le caresser. Il est essentiel de comprendre le langage de nos compagnons afin d’éviter les incompréhensions et les accidents » explique Manon. Très dynamique et enjouée, elle enchaîne les sujets avec les enfants et les fait participer. Ils sont extrêmement friands des mises en situation et les questions en tout genre fusent : « Pourquoi Tao ne s’approche-t-il pas de nous ? » « A quoi aiment jouer les chiens ? » « Pourquoi Tao baille-t-il ? » « Je me suis fait poursuivre par un chien un jour, j’ai eu peur ! Que faire dans ces cas-là ? »…

A la fin de la séance, les jeunes sont repartis avec de nombreux conseils et de bonnes pratiques à garder en mémoire et à transmettre à leurs parents. Le petit Tao quant à lui, s’est prêté de bonne grâce au jeu de la distribution de friandises avec les enfants, prévue à la fin de chaque intervention... !

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !