Le Refuge de l’Arche et la SPA sauvent un ouistiti égaré

Actualités
Le Refuge de l’Arche et la SPA sauvent un ouistiti égaré
Le mardi 16 juillet 2013

Le Refuge de l’Arche et la SPA sauvent un ouistiti égaré

Les sapeurs-pompiers de Paris ont capturé un ouistiti qui divaguait sur la voie publique en région parisienne. Le singe, d’abord confié au refuge SPA de Gennevilliers, a ensuite été recueilli par le Refuge de l’Arche, en Mayenne.
 
Samedi 6 juillet 2013, dans l’après-midi, la brigade d’interventions animalières des sapeurs-pompiers de Paris a été appelée pour récupérer un ouistiti a Pavillons-sous-Bois (93). L’animal perdu, qui avait déjà été aperçu plusieurs fois sur la commune, s’était retranché dans le garage d’un particulier.
 
« Réfugié entre des bûches de bois, l'animal était très peureux, avant de sauter d'une étagère à une autre et de se retrouver pris au piège par l'équipe de secouristes. Le vétérinaire accompagnant l'équipe a pris en charge le singe, dont on ignore l'identité du propriétaire », raconte le sapeur Ludivine Le Floch, qui a participé à sa capture.
 
N’ayant pas de maître, le ouistiti fut accueilli par le refuge SPA de Gennevilliers. Il était cependant exclu qu’il y fasse un séjour prolongé, notre association n’ayant pas les installations nécessaires pour lui offrir des conditions de vie adaptées à ses besoins. Il ne pouvait pas non plus être mis à l’adoption, car le ouistiti à toupets blancs étant une espèce protégée (CITES Annexe II), sa détention n’est pas autorisée pour un particulier.
 
La SPA s’est donc tournée vers le Refuge de l’Arche. Situé à Château-Gontier, en Mayenne, cet établissement accueille les animaux sauvages abandonnés depuis 40 ans déjà. Interrogée, la DDPP a validé cette solution.
 
Vendredi 12 juillet, Yann Huchedé, le Directeur du Refuge de l’Arche, est venu chercher le primate à Gennevilliers. Il a pu constater qu’il s’agissait d’un mâle adulte, en bonne santé. Après l’avoir attrapé précautionneusement à l’aide d’une serviette (faute de gants), il l’a mis en cage pour l’emmener vers sa nouvelle demeure.
 
En soirée, le convoi est arrivé à bon port. Le ouistiti a trouvé sa place dans une volière, aménagée spécialement pour lui. Et, dès le lendemain, il a pu faire connaissance avec les visiteurs du refuge. Très familier envers l’homme (il a accepté d'être nourri à la main dès son arrivée), leur présence ne l’a pas dérangé, et il s’acclimate très bien à son nouvel environnement. On ne saura jamais ce qui lui était arrivé avant, mais on sait au moins qu’il est désormais entre de bonnes mains.
 
 

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !