« Pour un ministère de la Protection Animale »

Actualités
« Pour un ministère de la Protection Animale » Mobilisons-nous !
Le lundi 16 septembre 2019

« Pour un ministère de la Protection Animale »

La SPA et le monde de la protection animale se souviennent de la regrettable présence de Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, 14 août dernier à une corrida dans les arènes de Bayonne.

Son ministère comptant dans ses attributions la protection animale, la tribune du Parti Animaliste du 12 septembre 2019 souligne l'hypocrisie de sa présence au "spectacle" et remet en cause la validité du statut de "protecteur des animaux" lui étant d'office attribué en son rôle de ministre.

La protection animale, incompatible avec la corrida

Le Parti Animaliste a sonné la sonnette d’alarme dès que la présence de Didier Guillaume a été avérée à la corrida du 14 août dernier. Ce dernier a depuis eu maintes opportunités de tempérer son discours ou encore rassurer sur ses intentions, mais il n’en est rien. La tribune n’est pas sans rappeler que 3 Français sur 4 souhaitent l’abolition de la corrida, et que la pratique est qualifiée d’acte de cruauté et de sévices graves au code Pénal sur l’écrasante majorité du territoire.

Un ministre protecteur… de la chasse, et des pratiques abusives d’élevage.

Comme le relate la tribune de Libération, l’actuel Ministre de l’Agriculture ne connait « pas un chasseur qui ne soit pas un protecteur du bien-être animal ».

Ironique lorsque l’on sait que la chasse des sangliers notamment est une course après des bestiaux d’élevage, relâchés pour être chassés, comme le dénonce cet autre article de Libération après une enquête de l’Aspas (Association pour la protection des animaux sauvages) en Nouvelle Aquitaine. Ironique également, lorsque l’on se souvient que la semaine passée, un chasseur de Saint-Agrève a abattu son chiot Border-collie de chasse car ce dernier « aboyait trop fort » et « risquait de faire fuir le gibier ». 

« Il a augmenté le nombre de loups pouvant être abattus. Il s’est également opposé à l’abolition de la chasse à la glu, qui piège même les oiseaux en voie de disparition, ce qui constitue une infraction à la directive européenne Oiseaux et a valu à la France d’être récemment mise en demeure par la Commission européenne pour qu’elle se mette en conformité. » (Tribune de Libération)

Didier Guillaume est également interpellé sur son irrésolution à interdire la castration à vif, ni la coupe des queues des porcelets, bien que des méthodes alternatives et bien moins douloureuses soient d’ores et déjà en vigueur dans d’autres pays.

Les demandes de la Tribune :

– Le retrait de l’attribution « Protection animale » au ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.
– La nomination d’un-e ministre de la Protection animale, reconnu-e pour son engagement et son expertise en matière de protection des animaux

Plus d’information sur les signataires :

Le collectif est composé de signataires notables (dont la SPA) dont les associations suivantes :

  • AFAAD, Association en faveur de l’abattage des animaux dans la dignité ;
  • AVF, Association végétarienne de France; 
  • Alliance anti corrida, association pour l’abolition des corridas ;
  • Animal Cross, association de protection des animaux ;
  • AJD, Animal, justice et droit ;
  • Association Droits des animaux, association pour la reconnaissance des droits des animaux ;
  • Association et refuge GroinGroin, refuge pour animaux de ferme ;
  • Association Gorilla, association pour la protection des gorilles et primates ;
  • ASPAS, association pour la protection des animaux sauvages ;
  • Association Stéphane-Lamart, association dédiée à la défense des droits des animaux ; 
  • AVES France, association pour la protection des espèces menacées 
  • CNDA, Confédération nationale défense de l’animal (réseau des refuges indépendants)
  • Code animal, association spécialisée dans la relation entre l’espèce humaine et l’animal sauvage ;
  • Fédération CREL, association de défense des lévriers ;
  • FLAC Anticorrida, Fédération des luttes pour l’abolition des corridas ;
  • Fondation Brigitte-Bardot, fondation vouée à la protection des animaux ;
  • Galgos sans famille, association de sauvetage des lévriers espagnols ;
  • Global Earth Keeper, ONG qui vise à renforcer les lois internationales sur la protection animale et environnementale ;
  • L214 Ethique et Animaux, association de protection animale œuvrant pour une pleine reconnaissance de la sensibilité des animaux et l’abolition de pratiques ;
  • No Corrida, association anticorrida ;
  • One Voice, association pour les droits des animaux et le respect de toute vie ;
  • Paris Animaux Zoopolis, défense des intérêts des animaux, sans distinction d’espèces ;
  • le Parti animaliste, parti politique pour les animaux ;
  • Peta France, association dédiée à établir et à protéger les droits de tous les animaux ;
  • Sea Shepherd France, ONG internationale de défense et de protection des océans ;
  • La SPA, Société protectrice des animaux ;
  • Une histoire de galgos, association de sauvetage des galgos et podencos martyrs d’Espagne ;

De très nombreuses personnalités, connues du monde des arts, des sciences, des associations, mais aussi de la politique, se sont également engagées en faveur de cette tribune :

Anouk Aimée, actrice ;  Nathalie Baye, actrice ; Souad Amidou, actrice ; Pamela Anderson, actrice ; Yaël Angel, juriste, documentation technique du Parti animaliste ;; Laurent Baffie, humoriste ; Brigitte Bardot, actrice et fondatrice de la Fondation Brigitte-Bardot ; Phil Barney, chanteur ; Nathalie Baye, actrice ; Valentin Bernard, coprésident du Parti animaliste ; Christine Berrou, humoriste, comédienne, auteure ; Claude Boucher, association LI-ZA (association de protection animale et d’adoption) ; ; Florence Burgat, philosophe; C’est Assez !, association engagée dans la défense des cétacés captifs ; Mario d’Alba, acteur et compositeur ; Pascal Danel, chanteur et compositeur ; Hélène de Fougerolles, actrice ; Mylène Demongeot, actrice ; Sophie Dol, vétérinaire ; Michel Drucker, animateur et producteur de télévision ; Isabelle Dudouet-Bercegeay, cofondatrice et coprésidente du Parti animaliste ; Anny Duperey, actrice ; Sophie Forte, comédienne et scénariste ; Marc Giraud, naturaliste, écrivain et journaliste spécialisé en zoologie ; Laure Gisie, coprésidente du Parti animaliste ; Chantal Goya, actrice et chanteuse ; Olivier Gracia, écrivain et éditorialiste politique ; Astrid Guillaume, coprésidente de la Société française de zoosémiotique ; Audrey Jougla, auteure et professeure de philosophie, fondatrice de l’association Animal Testing (association pour rendre visibles les animaux de laboratoire) ; Florence Juralina, coprésidente du Parti animaliste ; Virginie Lemoine, humoriste et actrice ; Martine Lelouch, actrice ; Gérard Lenorman, auteur, compositeur, interprète ; Caroline Loeb, actrice, animatrice de radio, chanteuse, metteuse en scène ; Douchka Markovic, cofondatrice et coprésidente du Parti animaliste ; André Ménache, vétérinaire ; Raphaël Mezrahi, humoriste et acteur ; Nicoletta, chanteuse ; Laurent Petitguillaume, animateur de télévision et de radio ; Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe ; Firmine Richard, actrice ; Sylvie Rocard, écrivaine ; Nathalie Roussel, actrice; Michel Sardou, chanteur ; Dany Saval, actrice et présidente de l’association LI-ZA ; Henry-Jean Servat, écrivain et journaliste ; Agnès Soral, actrice ; Laurent Spielvogel, acteur, metteur en scène et humoriste ; Stone, chanteuse et actrice ; Hélène Thouy, cofondatrice et coprésidente du Parti animaliste ; Corinne Touzet, actrice ; Isabelle Yvos, coprésidente du Parti animaliste.

 

 

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !