Prêt-es pour les vacances ?

Actualités
Prêt-es pour les vacances ? Zoom sur...
Le samedi 11 juillet 2020

Prêt-es pour les vacances ?

 Après la période très mouvementée de la crise sanitaire, les français veulent remettre un pied dans la normalité. L’été est synonyme des grandes vacances pour beaucoup de foyers, un moment phare très attendu par de nombreuses familles.
Les possibilités de départ sont ouvertes sur toute la France métropolitaine. Chaque personne peut voyager et résider sur l’ensemble du territoire français, dans certains pays de l’Union Européenne, et même certains pays en dehors de l’U.E où l’épidémie est considérée comme maîtrisée (source : site officiel du gouvernement).

  Les recommandations du gouvernement sont claires : continuer les mesures sanitaires d'hygiène, penser à aérer régulièrement les intérieurs dans lesquels on réside, et également prendre l’air tout en respectant la distance d’un mètre de sécurité.

  Tout cela est tout à fait compatible avec le fait de partir avec son animal de compagnie ! Au programme pour les chiens : balades au grand air, randonnées, marches sur la plage ou en forêt… Pour nos compagnons félins : lézarder près des fenêtres, sur les canapés, explorer l’intérieur du lieu de vacances (ne laissez pas sortir vos chats dans des lieux qui ne sont pas leurs territoires, et encore moins avec les célébrations qui viennent, notamment les feux d’artifice qui chaque année causent de nombreuses fugues parfois fatales).

PARTIR EN VACANCES AVEC SON ANIMAL : c’est possible ! 

Partir en vacances avec vos compagnons poilus est possible, mais cela ne s’improvise pas ! Comme toutes vacances, un minimum d’anticipation et de prévoyance est indispensable !

Il se peut que vous deviez vous renseigner sur les différents modes de transport, qu’il s’agisse d’un trajet national, européen ou encore à l’étranger, car les formalités sont relatives à chaque pays, notamment dans le contexte actuel.

On s’intéressera dans cette rubrique aux :

  1. Conditions de voyage (voiture, train, avion et bateau)
  2. Formalités de voyage 
  3. Et à la trousse de voyage de votre animal !

 

  Les conditions de voyage 

EN VOITURE  

Il est conseillé de ne pas lui donner à manger durant les 12 heures qui précèdent le départ. Les vomissements et les petits besoins seront ainsi limités durant le voyage. Arrêtez-vous toutes les deux heures pour permettre à votre chien de boire, de se dégourdir les pattes et de faire ses besoins.

En cas de grosses chaleurs, n’hésitez pas à mouiller légèrement votre animal (ne pas mouiller sa tête pour éviter les chocs thermiques). Ne laissez jamais votre compagnon seul dans une voiture, d’autant plus lorsqu’il fait chaud, il pourrait avoir une insolation qui lui serait fatale. Les voitures en plein soleil sont mortelles pour les enfants, les adultes en situation de handicap, donc c’est évidemment aussi le cas des animaux.

Chats : les chats doivent voyager dans une caisse de transport bien fermée et étanche. Des petits accidents de malpropreté peuvent subvenir car le chat n’a plus ses repères dans sa caisse, et il peut arriver qu’il souffre – tout comme nous autres, êtres humains – de mal de cœur ! Préparez une petite bouteille d’eau et un rouleau de sopalin à cet effet ! Une alèse à usage unique peut également être une bonne idée pour tapisser le bas de caisse.

Chiens : les chiens de petite taille peuvent rester dans un panier à l’arrière, et les chiens plus grands devront être mis à l’arrière ou dans le coffre si l’espace est découvert et suffisamment large. Toutefois, nous recommandons de privilégier une caisse de transport quel que soit l’animal car c’est une sécurité pour lui en cas d’accident. 

EN TRAIN  

Les chiens et chats de moins de 6 kilos doivent voyager dans un sac ou une cage de dimensions inférieures à 45 x 30 x 25 cm et acheter un billet à 7 € (quelle que soient la destination et la classe). Attention, ils ne bénéficient pas d’une place pour ce tarif mais seulement d’une tolérance.

Pour les animaux de grande taille, la SNCF demande au propriétaire de s’acquitter d’un billet de 2nde classe demi-tarif. Votre chien doit être muselé et tenu en laisse. Chaque passager peut voyager avec 2 chiens maximum ou 2 contenants avec un animal.

Concernant les autres pays Européens, renseignez-vous au cas par cas, car chaque pays applique des dispositions particulières sur les compagnies ferroviaires.

N’oubliez pas de prévoir une gamelle d’eau pour le voyage.

EN AVION  

Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne avant le départ, car chacune impose des règles particulières pour le transport d’animaux et n’acceptent pas tous les animaux.

Pour les chiens et chats de 4 ou 6 kg (poids maximal variable selon les compagnies), l’animal peut voyager en cabine. Il devra voyager dans une cage ou un sac, répondant à des normes réglementaires : le volume (total des trois dimensions longueur, largeur et hauteur) ne doit pas dépasser 115 cm, doit avoir une poignée, une fermeture appropriée et surtout des orifices d’aération suffisants. Les chiens de plus de 4 ou 6 kilos voyagent dans la soute. 

Le transport de votre animal sera payant sur la plupart des compagnies aériennes.
Inscrivez-le lors de l’embarquement avec vos bagages pour être sûr qu’il prendra le même vol que vous. Il faudra récupérer votre animal à chaque vol et de nouveau le réinscrire sur le prochain vol que vous prendrez. La caisse doit être réglementaire (normes IATA, International Air Transport Association), et veillez bien aux fermetures quitte à en ajouter quelques-unes.
Ajoutez une couverture et peut-être le jouet de votre compagnon.

EN BATEAU  

Toutes les compagnies maritimes n’acceptent pas les animaux domestiques.

Il est donc impératif de se renseigner en achetant les billets. Le chien peut parfois voyager au sein d’un chenil à bord du bateau. Les chats doivent être maintenus en cage durant la traversée, et leur passage est gratuit. Pour les chiens, le passage est payant et nécessite donc l’achat d’un billet. La muselière et la laisse sont obligatoires.

Si votre animal est sujet au mal des transports, demandez conseil auprès de votre vétérinaire avant de partir.

 

 Les formalités de voyage 

En France

L’identification est indispensable pour voyager avec son animal et ne pas le perdre ! Elle est obligatoire en France pour tous les chiens et chats préalablement à leur cession. Il est en de même en dehors de toute cession pour les chiens nés après le 6 janvier 1999 âgés de plus de 4 mois et pour les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012. Attention, pour les animaux identifiés après le 3 juillet 2011, seule l’identification par puce électronique est valable. L’identification par tatouage n'est plus reconnue par les autorités. L’identification enregistre votre animal au Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques (ICAD). Elle est nécessaire pour rechercher votre animal en cas de disparition.

Il faut bien vérifier au moment de la réservation à l’hôtel, au camping ou le village de vacances que votre animal est toléré et sous quelles conditions. Si vous partez au bord de la mer n’oubliez pas que les plages sont généralement interdites à vos compagnons et il est fortement déconseillé de braver cet interdit et d’exposer votre compagnon plusieurs heures au soleil. Votre chien doit toujours être tenu en laisse et la baignade lui est interdite.

Ses vaccins doivent être à jour et vous devez toujours avoir avec vous son carnet de santé et sa carte d’identification. La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire en France, mais est fortement conseillée pour protéger votre animal.

 

À l’étranger

Renseignez-vous auprès de l’Ambassade du pays concerné. Chaque pays a ses propres réglementations et la circulation des animaux sur leur territoire répond à des règles précises.

  • Pour voyager dans l’Union Européenne, a minima votre animal devra avoir :
  • Une puce électronique ou un tatouage (si tatoué avant le 3 juillet 2011) 
  • Un passeport européen : ce document officiel, délivré exclusivement par un vétérinaire, fournit toutes les informations nécessaires (identification, coordonnées du propriétaire, descriptions, vaccins, antécédents médicaux…).
  • Une vaccination à jour, y compris contre la rage : la vaccination antirabique est importante pour protéger votre animal et est obligatoire dans certains pays. Certains vaccins supplémentaires sont parfois exigés en fonction des destinations.
  • Un traitement vermifuge pris 1 à 5 jours avant le voyage (suivant les pays).

Attention, certaines races ne sont pas acceptées dans les pays étrangers.

Pour consulter les formalités douanières selon les pays :

http://www.routard.com/guide_dossier/id_dp/34/num_page/4.htm

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F21374.xhtml

 

La trousse de voyage de son animal :

  • Carnet de santé
  • Carte d’identification
  • Laisse et collier muni d’une médaille avec vos coordonnées
  • Couverture pour la voiture ou la cage
  • Alimentation
  • Écuelles pour l’eau et la nourriture
  • Médicaments indispensables : antidiarrhéique, antivomitif, antisthaminique, traitement médical éventuel
  • Brosse et peigne
  • Pince à tiques
  • Jouets

Nous vous conseillons vivement de traiter votre animal contre les puces et tiques avant le voyage.

Si toutefois vous n’avez pas la possibilité de partir avec votre animal de compagnie, des solutions existent !  

 

PARTIR EN VACANCES SANS SON ANIMAL

Vous ne pouvez pas emmener votre animal avec vous ? Faites-vous aider !

  • Faites-le garder par un proche ! Au sein de votre entourage et cercle : famille, amis, collègues de bureau ou voisins, vous trouverez possiblement quelqu’un, voire plusieurs personnes enclines à s’occuper temporairement de votre compagnon !
    En échange de bons procédés, vous pourrez à votre tour rendre un service similaire aux personnes pouvant vous aider !
  • Sollicitez une aide à domicile ! Généralement assurée par des personnes retraitées qui résident chez vous durant votre absence pour nourrir votre animal et le promener plusieurs fois par jour, si nécessaire. La mise en relation est garantie par des sites qui vérifient la fiabilité des gardiens.
  • Sollicitez l’aide d’une pension professionnelle ! Les pensions sont gérées par des professionnels de la gestion des animaux. Ces personnes suivent des consignes précises pour les animaux en garde : alimentation spécialisée, soins dédiés, promenades à heures fixées à l’avance. Nous vous recommandons de vous rendre sur place, de contacter plusieurs pensions afin de trouver LA pension qui vous conviendra ainsi qu’à votre ou vos compagnons. Sur place, vérifiez la propreté, la taille des lieux de vie ou boxes, leur température, la sécurité des locaux et le nombre des personnes impliquées dans l’ensemble des soins quotidiens.

IMPORTANT : la pension doit posséder un agrément de la préfecture (contactez la DDPP de votre département pour le vérifier), votre animal doit être à jour de ses vaccinations, vermifuges et antipuces, et toute nourriture spécifique doit être fournie par les détenteurs. Pensez à obtenir un contrat pour toute la durée où vous allez confier votre compagnon : chaque prestation fournie doit figurer sur le contrat !  

  • Faites appel à un ou des pet-sitters ! Une personne sollicitée par le biais d’un échange de services, peut se rendre quotidiennement à votre domicile pour nourrir, câliner et promener votre animal à l’heure et le nombre de fois qui conviennent.
    Ce mode de garde est plutôt réservé à des vacances courtes, comme un week-end. Il s’agit d’un dépannage et c’est parfois difficile de s’y habituer pour les animaux, car la solitude peut être très rapidement traumatique pour eux. Soyez vigilants du bien-être psychique de vos compagnons… !

LES INDISPENSABLES EN CAS DE GARDE 

  • Confiez le carnet de santé de l’animal à jour. Des photocopies peuvent être utiles en cas de besoin d’information spécifique sur votre lieu de vacances.
  • Sa carte d’identification (une photocopie dans votre portefeuille ne coûte rien et peut vous épargner bien des tracas !)
  • Le numéro de téléphone de l’ICAD (Fichier National d’Identification des Carnivores Domestiques) en cas de perte/fugue/vol de votre animal : 0810 778 778. Il faut vérifier avant votre départ que vos coordonnées au sein du fichier sont à jour.
  • Le téléphone de votre vétérinaire usuel et d’un vétérinaire backup !
  • Le téléphone du lieu de vos vacances : que l’on puisse vous joindre si jamais un problème survenait.
  • Quel que soit le mode de garde, il est indispensable de laisser à la personne en charge de la garde de son animal, toutes les indications et habitudes de vie de votre compagnon. Pour les particuliers qui seraient en charge de votre animal, nous vous recommandons de signer une attestation de prise en charge avec le nom de la personne.
  • Arrangez-vous avec la personne qui garde votre animal pour obtenir quelques photos, si pas quotidiennes, assez fréquentes afin de prendre des nouvelles de votre animal !
     

Voilà, vous êtes fins prêt-es !
Câlinez bien vos animaux, quelle que soit la solution que vous choisissiez, et surtout, surtout, n’abandonnez pas.
Si vous voyez un animal en situation de détresse (abords de route, mal en point, etc), signalez-le immédiatement à la police ou gendarmerie.

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !