Se divertir cet été dans le respect des animaux.

Actualités
Se divertir cet été dans le respect des animaux. Zoom sur...
Le vendredi 19 juillet 2019

Se divertir cet été dans le respect des animaux.

Vous aimez les animaux ? Alors protégez-les ! Malheureusement, la période estivale est propice aux attractions impliquant des animaux en captivité. En tant qu’association de protection animale, la SPA se doit d’alerter sur la souffrance que subissent ces bêtes, normalement sauvages, et contraintes d’exercer des « chorégraphies » pour le plaisir des touristes. Il existe mille et une autres façons de se divertir.

1 – Un parc aquatique ou parc d’attractions ?

Plusieurs parcs aquatiques et parcs d’attractions sont présents en France pour le bonheur des petits comme des grands. Ces activités stimulantes permettent de s’amuser tout en profitant de la douceur estivale. En tant qu’association de protection animale, la SPA conseille de privilégier ce genre d’activités aux parcs marins qui malheureusement ne respectent pas le bien-être animal !

En effet, de nombreux parc marins existent en France et génèrent un nombre d’entrées impressionnant chaque année. Pourtant, les spectacles d’orques, dauphins et otaries engendrent une souffrance pour ces mammifères contraints de répéter les mêmes tours plusieurs fois par jour pour ensuite être enfermés dans des box bétonnés avec très peu d’espace.

Pour rappel, ces animaux sauvages parcourent normalement des centaines de kilomètres chaque jour dans les océans. Les maintenir en captivité représente une source de stress car ce n’est tout simplement leur comportement naturel. De ce fait, ces animaux meurent précocement et à quel prix ? Pour le plaisir des touristes qui veulent se divertir. Les animaux sont des êtres doués de sensibilité, en tant qu’homme, nous nous devons de les épargner en les laissant vivre dans leur environnement naturel.

2- Découverte du sud de la France

Vous partez en vacances dans le sud de la France et cherchez des activités à faire seul(e), en amoureux ou en famille ? Pourquoi ne pas assister à un match de pelote basque ?  Préférez plutôt ce genre d’activité à celles qui incluent une participation forcée de la part des animaux. En effet, la SPA se bat contre les activités touristiques impliquant l’exploitation d’animaux comme la corrida.

Grand combat de la SPA, l’association milite pour obtenir l’interdiction de cette barbarie. Cependant, ces irréductibles toréadors résistent toujours et encore à l’envahisseur. Les conditions d’élevage des taureaux destinés à la tauromachie sont désastreuses. Ce spectacle sanglant n’a pas lieu d’être. La réponse des toréros ? La tradition … Comment une tradition peut-elle tolérer autant de cruauté à savoir la mise à mort d’un animal pour le divertissement ?  Un peu de respect s’il vous plait… Pour rappel, si vous avez omis la souffrance que représente la corrida pour les bovins, jetez un œil ici.

Cette année, la pétition en ligne de la SPA, dont l’objectif de 100 000 signatures est presque atteint, devra permettre d’interpeller les élus pour obtenir une révision de la loi en faveur de l’interdiction de la corrida en France.

3- Les cirques sans animaux

Sachez que de plus en plus de cirques sans animaux existent tout en insufflant un esprit magique dans les yeux de vos enfants. C’est le cas par exemple du Cirque Plume, dont la renommée n’est plus à faire,  qui n’utilise aucun animal dans ses chorégraphies et pourtant la magie opère grâce aux prouesses extraordinaires des jongleurs, acrobates, trapézistes.

Les cirques, grand sujet de controverse entre les associations de protection animale, les circassiens et le gouvernement. Pourtant la question est réelle, pourquoi assister à un spectacle où, encore une fois, les animaux sauvages (singes, éléphants, tigres, lions, lamas…) sont contraints de divertir le public sous des coups de fouet ? Les conditions de détention de ces deniers sont encore une fois, désastreuses et ne respectent pas leurs besoins physiologiques. La SPA, accompagnée de 16 autres associations demande au gouvernement d’interdire l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques.

4- Focus sur la faune sauvage et la biodiversité.

Afin de préserver la biodiversité de notre chère planète, la SPA alerte également les personnes qui seraient tombés sous le charme d’une espèce sauvage (ex : lézards, oiseaux…) lors d’une randonnée ou autre activité estivale de ne jamais prélever une espèce dans son milieu naturel.  Si vous souhaitez observer le comportement de ces magnifiques bêtes, des centres de préservation spécialisés dans la sauvegarde de la faune sauvage seront ravis de vous accueillir pour tout vous expliquer ! Par ailleurs, et dans un souci écologique également, la SPA recommande de ne pas laisser de détritus qui attirent les animaux afin de réduire les risques de confrontation avec les humains dont les animaux sont les principales victimes.

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !