#StopAnimalObjet - Interdisons la vente en animalerie

Actualités
#StopAnimalObjet - Interdisons la vente en animalerie Pétitions
Le mercredi 14 octobre 2020

#StopAnimalObjet - Interdisons la vente en animalerie

En France, il est à ce jour possible d’acheter un animal sans avoir besoin de s’être renseigné au préalable sur son espèce ou sa race. 

N'importe qui peut acquérir un chiot, un chaton ou un NAC (lapins, cochons d’inde, oiseaux…) sans connaître les spécificités de leurs régimes alimentaires, les conditions de vies minimales et indispensables à leur bien-être, de leurs besoins d’éducation ou de stimulation, du nombre de sorties requises par jour, de l’apprentissage de l’hygiène...

 

L’ANIMAL COMME UN VULGAIRE OBJET DE CONSOMMATION

Des animaux sont actuellement mis en vente exactement comme de vulgaires produits dans des magasins. Ces établissements, communément appelés animaleries, sont des intermédiaires dédiés à la vente d’animaux.

Il est totalement immoral d'avoir la possibilité de faire du lèche-vitrine devant des animaux exposés comme de simples marchandises. Les animaux sont des êtres vivants sensibles, et reconnus en tant que tels. 

Que dire en plus du moment affligeant du passage en caisse ? L'animal, souvent placé dans une ​boîte en carton avec code barre, se voit placé sur le tapis roulant, exactement comme le reste des achats effectués ce jour-là.

Pour autant, la plupart des animaleries reconnaissent bien volontiers que la vente de chiots et de chatons, ou autres petits animaux de compagnie, n’est pas une source de revenu indispensable à leur activité. Ces pauvres animaux sans défense sont donc avant tout réduits à des objets de décor stimulant l'attractivité de ces magasins. Un ressort marketing capable de susciter bien des achats compulsifs...

 

LA VENTE EN MAGASIN PROPICE À L’ACHAT DÉRAISONNÉ

Comment le modèle commercial "le client est roi" peut-il s'adapter à l'adoption d'un être vivant ?

Les vendeurs ne peuvent tout simplement pas mettre en place les process indispensables à toute acquisition d'animaux de compagnie.

La rencontre, la fiabilité des clients, l'adéquation entre leur mode de vie et l'animal envisagé : rien n'est étudié. 

Leur simple présence dans des rayons de magasin favorise le principe de l'achat "coup de coeur" non réfléchi, voire pire, de l'utilisation des animaux en guise de cadeaux. 

La facilité d’acquisition des animaux dans ces établissements, nous la ressentons tous les jours dans nos refuges et Maisons SPA. Elle se traduit par des sollicitations teintées de cette triste réalité. Certaines personnes, désensibilisées par cette marchandisation des animaux, ne voient pas le sens donné par la SPA d’assurer et réaliser des adoptions responsables, pourtant essentielles au bien être de tous. Nous constatons également fréquemment des abandons suite à des cadeaux stupides, particulièrement de petits rongeurs ; nous vous le racontions ici.

 

UN APPROVISIONNEMENT IRRÉMÉDIABLEMENT INDIGNE

Comme pour tout commerce dépendant de fournisseurs "grossistes", le fait d’achalander son magasin avec des animaux conduit irrémédiablement à une dérive en terme d’approvisionnement. 

En effet, la facilité d’acquisition accroit la demande, la reproduction est donc implacablement plus intensive. On retrouve alors des cas graves de souffrance animale, contre lesquels la SPA se bat quotidiennement à l'aide de sa Cellule Anti-Trafic et de son département juridique de la Protection Animale. Voici un exemple.

Les animaleries doivent avoir sans cesse un renouvèlement de jeunes animaux. Une fois arrivés en animalerie... le stress continue. 
Et vous l’aurez compris, une conséquence totalement opaque survient : qu'en est-il des invendus… ?

 

Personnes de tout horizon : amoureux des bêtesdétenteurs d'animaux de compagnie, partisans de la protection animale, ou encore bénévoles engagés d'associations... 

C'est VOTRE mobilisation qui fera changer la loi.

SIGNEZ ET PARTAGEZ LA PÉTITION : #StopAnimalObjet

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !