Un nouveau souffle pour le refuge de Compiègne

Actualités
Un nouveau souffle pour le refuge de Compiègne
Le vendredi 6 décembre 2013

Un nouveau souffle pour le refuge de Compiègne

Le refuge de Compiègne (60) connaît un réel renouveau depuis l’arrivée de David Legrand en tant que responsable. Ce dernier veut se consacrer en priorité au bien-être des animaux, et apporte des changements en ce sens.

Le refuge est situé dans la forêt de Compiègne à 500 m de la sortie de la ville, dans un cadre naturel propice au bien-être animal et idéal pour les balades des chiens.

Il est géré par David, qui est présent à mi-temps car il est également responsable de Tilloy les Mofflaines (62). L’équipe salariée compte un chef d’équipe, actuellement en cours de recrutement, ainsi que de six soigneurs animaliers polyvalents. Les bénévoles actifs sont une vingtaine, dont cinq qui viennent tous les jours et sont d’une grande aide pour le refuge.

Ce dernier accueille de manière régulière une centaine de chiens et une cinquantaine de chats, et occasionnellement d’autres animaux, comme en ce moment un cochon d’Inde. Le refuge dispose de boxes intérieurs chauffés pour les chiens, avec des courettes dans lesquelles les chiens peuvent se dégourdir les pattes, ainsi que d’une grande cour pour permettre aux chiens de sortir se défouler quotidiennement. Ils vont également chaque jour se balader en forêt grâce à la présence des bénévoles. En ce qui concerne les chats, le refuge ne dispose pas de chatterie mais de structures Algeco qui permettent de les accueillir dans des modules individuels.

 

David travaille pour la SPA depuis 2008, année à laquelle il est entré à Compiègne en tant qu’agent animalier polyvalent. Il est ensuite devenu responsable du refuge de Tilloy les Mofflaines (62). Et il a été nommé il y a un mois responsable à Compiègne par la nouvelle Présidente Natacha Harry et partage ainsi son temps entre les deux refuges.

Depuis son arrivée, David s’est concentré sur le bien-être animal. Cette notion est à ses yeux la plus importante pour un refuge. Il a placé des paniers dans les boxes, car les chiens n’en avaient pas. Ses efforts se sont aussi axés sur les animaux présents depuis longtemps. Il a ainsi mis en « sauvetage » des pensionnaires au refuge depuis plus de trois ans, ce qui a permis à certains d’entre eux d’être adoptés (pour les animaux en sauvetage, les frais d’adoption sont laissés au choix des adoptants).

Il a également mis en place une meilleure prise en charge des chiens et des chats en sortie de fourrière. Le refuge de Compiègne gère également ce service. À son arrivée la moitié des animaux n’en sortaient pas et étaient euthanasiés sous prétexte de race, d’âge ou encore de couleur. David a mis un point d’honneur à sortir tous les animaux de la fourrière suite au délai légal pour les proposer à l’adoption, à l’exception des chiens dangereux et des animaux atteints de maladies graves. Pour l’instant, aucune euthanasie n’a eu lieu. 

Il consacre une grande partie de son temps aux visites des futurs adoptants. Pour lui, le contact avec le public et les animaux est très important. Il tient à s’occuper des démarches d’adoption, à présenter les chiens et les chats aux visiteurs et à bien les renseigner sur l’engagement qu’ils s’apprêtent à prendre.

Pour finir, il a pour projet de construire un parc de jeux extérieur pour que les chiens disposent de plus d’espace.

 

Retrouverez l’actualité du refuge de Compiègne sur http://compiegne.spa.asso.fr et sur sa page Facebook ! 

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !