VOUS POUVEZ DIRE NON AUX CIRQUES AVEC ANIMAUX DANS VOTRE COMMUNE !

Actualités
VOUS POUVEZ DIRE NON AUX CIRQUES AVEC ANIMAUX DANS VOTRE COMMUNE ! Mobilisons-nous !
Le vendredi 24 juin 2016

VOUS POUVEZ DIRE NON AUX CIRQUES AVEC ANIMAUX DANS VOTRE COMMUNE !

Certaines villes françaises ont fait le choix éthique et politique de ne plus accueillir de cirques avec animaux sur leur territoire : une réelle avancée pour la cause animale ! Le 20 juin dernier, c’est Vence (06) qui a fait parler d’elle, en interdisant l’exploitation commerciale des animaux, dont les cirques présentant des animaux en captivité. Elle se positionne ainsi pour le respect des animaux et de leurs besoins biologiques, incompatibles avec certaines pratiques commerciales ou de divertissement. Vence rejoint ainsi les quelque 30 communes qui ont décidé à ce jour de dire « non » à la souffrance animale dans les cirques…

Depuis 2015, l’animal est reconnu comme « un être vivant doué de sensibilité » dans le Code Civil. Rappelons aussi que l’article L214-1 du Code Rural stipule que « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Ce même Code Rural précise dans son l'article R 214-85 que « la participation d'animaux à des jeux et attractions pouvant donner lieu à mauvais traitements, dans les foires, fêtes foraines et autres lieux ouverts au public, est interdite sous réserve des dispositions du troisième alinéa de l'article 521-1 du Code Pénal ».

On estime qu’une centaine de cirques « traditionnels » c’est-à-dire avec des animaux, sillonnent la France tout au long de l’année. Malheureusement, derrière le spectacle, peuvent se cacher des atrocités pour les animaux détenus : conditions de vie contraires à leurs besoins élémentaires, dressage contre-nature et souvent douloureux, développement de troubles du comportement à cause de l’enfermement…

Vous pouvez agir pour éviter que votre commune accueille ces spectacles honteux de la souffrance animale en interpellant votre élu ! Faites savoir à votre maire votre désaccord, individuellement, ou par le biais d’une action collective avec les associations locales de protection animale, en lui demandant de prendre un arrêté d’interdiction. De même, portez à la connaissance aux forces de police et aux services sanitaires toute situation qui vous paraîtrait contraire au respect des besoins physiologiques des animaux dans les ménageries des cirques transitant par votre ville.

La SPA salue les villes qui se positionnent contre de telles pratiques et espère que les communes seront de plus en plus nombreuses au fil des mois à afficher clairement et définitivement leur opposition à la souffrance animale !

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !