Récit d'un double sauvetage

Actualités
Récit d'un double sauvetage
Le vendredi 3 août 2018

Récit d'un double sauvetage

Une fois de plus, nos délégués-enquêteurs sont intervenus dans un cas particulièrement sordide de mauvais traitements sur animaux.

Marley et Casper sont deux rescapés d’une vie de privations et d’enfermement, victimes de l’inconscience et de l’inhumanité de leur propriétaire

Marley, le chien, est arrivé sur les lieux de son calvaire à l’âge de 6 mois. Le trouvant agité, son maître n’a pas supporté sa présence à l’intérieur. Pour préserver son petit confort personnel, il a alors préféré ne pas assumer son engagement vis-à-vis du chien et l’a enfermé dans une prison qu’il n’a plus quittée depuis.

Aucune promenade ne lui était accordée. N’ayant jamais vu de vétérinaire, il n'est ni vacciné ni identifié. Était-il seulement nourri ? Son état de délabrement physique répond à lui seul à cette question.

Marley, qui est maintenant âgé de 2 ans, vivait dans une cage 24 heures sur 24, avec pour seul compagnon l'ennui et aucun espoir que le jour de la délivrance arrive enfin.

Pour son plus grand malheur, Casper, le chat, a été déniché sur le Bon Coin. Il est arrivé en enfer comme on achèterait un jouet pour se faire plaisir sous l’impulsion d’une lubie. Certains ont envie d’un chat comme un caprice de gamin. Aujourd'hui, trois clics sur Internet suffisent à trouver dans le grand débarras de quoi satisfaire l'humeur du moment...

Puis, Casper a attrapé des puces. Plutôt que de le traiter, son propriétaire a trouvé brillant de le parquer dans une volière.

Il y vivait depuis des mois lorsque nos délégués-enquêteurs sont intervenus et était probablement destiné à purger sa peine à perpétuité.

Sous-alimenté, Casper semble n’avoir que 6 mois alors qu’il est âgé d’un an.

L’inconséquence de certains dépasse l’imagination et l’égoïsme est sans limite.

Grâce à nos délégués-enquêteurs, Marley et Casper sont désormais sortis de l'enfer.

Ce dernier retrouve des forces et une vie normale en famille d'accueil avant de pouvoir être proposé à l'adoption.

Marley a été pris en charge par la SPA de Tilloy-lès-Mofflaines, que nous remercions chaleureusement d'avoir poussé les murs en cette période terrible d'abandons pour lui trouver un lieu de repos où il récupère désormais, loin de son bagne.

Retrouvez toutes les photos du sauvetage sur notre blog

Partager l'article

Sur le même sujet :

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !