Cirque

 

Aujourd’hui, en Europe, la France fait figure d’exception : de nombreux pays européens ont d’ores et déjà interdit les animaux sauvages dans les cirques. C’est notamment le cas de l’Autriche, la Belgique, la Grande-Bretagne, la Bulgarie, la Croatie, l’Estonie, le Portugal, la Grèce…

Dans l’hexagone, les textes en vigueur imposent aux cirques de fournir aux animaux les moyens de satisfaire leurs besoins physiologiques. Or, l’itinérance, l’enfermement, le dressage excluent toute possibilité aux cirques d’offrir aux animaux un espace et des conditions de vie adaptés.

Cela occasionne chez les animaux sauvages des pathologies avérées telles que troubles cardiaques, arthrites, stéréotypies et troubles du comportement. Les techniques de dressages et les numéros à effectuer sont contraires aux capacités et forces naturelles de ces animaux et provoquent des douleurs et souffrance inutiles.

Interpellées par leurs administrés, de plus en plus de municipalités interdisent les cirques avec animaux sauvages sur leur territoire, à l’instar de Bagnolet, Creil, Roncq, Roquebrune-sur-Argens, Montreuil, La Ciotat…

La SPA ne peut accepter plus longtemps que des animaux soient meurtris, mutilés, battus et maltraités dans le simple but de divertir le public. Vous aussi, agissez auprès de vos élus de proximité et exigez l’interdiction de ces spectacles de la souffrance animale.

RDV sur notre site Internet de mobilisation : action.la-spa.fr/cirque

 

Découvrez les autres combats défendus par la SPA : la fourrurela corridal'expérimentation animalel'abattage sans étourdissement.

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !