Comment accueillir mon chiot à la maison

Comment accueillir un chiot dans son foyer ?

Accueillir un chiot dans sa maison et dans sa vie n'est pas anodin ! Cet évènement doit être bien réfléchi et préparé pour que l'arrivée de ce nouveau membre de la famille se passe dans les meilleures conditions possibles. Pour un chiot, l’arrivée dans votre foyer marque le début de sa nouvelle vie, sans sa mère, dans un nouvel environnement. Pour qu'il se sente rapidement chez lui, il est important de connaitre ses besoins et d'établir un code de bonne conduite. Votre chiot occupera une place très importante dans votre vie, que vous habitiez en ville ou en appartement, l'essentiel est de bien respecter quelques règles de base.

 

Beaucoup de gens considèrent leurs chiens comme une extension de la famille, et certains les traitent même comme des humains ! Chose qui n’est pas préconisée, car cela est très souvent à l'origine de sérieux problèmes de comportement.

 

L'installation du chiot

Choisissez plutôt une période où vous serez disponible (vacances, week-end, jours de repos) pour adopter votre chiot. Pour lui, quitter sa mère et ses frères et sœurs, se retrouver dans un endroit inconnu, avec des étrangers, des bruits qu'il ne connait pas, est une dure épreuve. A vous de le rassurer par des caresses et beaucoup d'attention.

Dès son arrivée, il faut laisser le chiot faire connaissance avec son nouvel environnement. Dans votre appartement ou maison, choisissez pour votre chiot un coin à lui, de préférence calme et facile d'accès, loin de toutes sources potentielles d'accident. Attention notamment au fils électriques, poubelles, produits toxiques, fenêtres ouvertes avec courant d'air....

Quand vous aurez choisi son coin à lui, il faudra l’aménager avec un panier ou une couverture facilement lavable, et toujours accompagné dun bol d’eau propre et fraiche et d'un jouet spécialement conçu pour les chiots. Evitez votre lit ou votre canapé...chacun sa place !

Pour les bols à eau et à nourritures, choisissez les plutôt en inox ou en céramique avec un fond lesté. Les bols en plastique finiront probablement mâchés, et les marques de dents deviennent un nid à bactéries. Un bol lourd sera également plus difficile à renverser par accident (par vous et votre chien).

Si votre chien a de longues oreilles qui peuvent tremper dans sa nourriture et dans l’eau, pensez à une gamelle étroite, pour qu’il reste propre et sec.

 

Un chiot de trois mois dormant beaucoup, il faut veiller à ne pas le déranger, le prendre n’importe comment ou à tout moment. Plus tard, c’est dans son petit coin qu’il se réfugiera s’il en éprouve le besoin.

 

Si votre chiot pleure les premières nuits, acceptez qu'il couche quelques nuits dans votre chambre, mais toujours dans son panier avec sa gamelle d'eau à côté. Attention, cette période est seulement transitoire.

En complément, il existe des diffuseurs d'apaisement Adaptil. Il disperse dans l'air de la pièce de l'apaisine canine. C'est une phéromone d'apaisement qui est habituellement sécrétée par la mère pendant les quelques jours qui suivent la mise bas, pour rassurer ses bébés. Ces phéromones apaiseront votre chiot, moduleront son état émotionnel et diminueront son stress. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Si vous optez pour une niche, la taille de celle ci doit être du double de celle du chien adulte. Il est très important qu'elle soit sèche et un peu surélevée du sol. Placez-y un matelas chaud et bien douillet. Vous devez installer sa niche au printemps ou en été pour qu'il puisse s'habituer petit à petit et surtout avant que l'hiver n'arrive. Enfin, n'oubliez pas de vous renseigner auprès de votre municipalité sur les lois en vigueur concernant les dimensions imposées aux niches des chiens.

 

Comment nourrir votre chiot ?

L’arrivée dans sa nouvelle maison est un énorme changement pour votre chien. Alors, vous pouvez faire un petit geste : lui donner un bol de la nourriture à laquelle il est habitué. Votre chien se sentira bien accueilli et en sécurité.

Après cela, vous pouvez décider de la nourriture que vous voulez lui donner. En mélangeant la nouvelle nourriture et l’ancienne, petit à petit, sur une semaine, vous pouvez changer l'alimentation d’un chien pour ce que vous estimez être le meilleur pour lui.

Il est important de bien nourrir son chiot, qui a besoin de manger à des heures fixes, sans faire de caprices. Le chien est certes un carnivore, mais l'apport d'éléments végétaux équilibre son alimentation. Donnez-lui à manger toujours au même endroit, où il ne sera pas dérangé.
Les aliments préparés comme les croquettes pour chiot sont étudiés pour lui offrir une nourriture sûre, précise, régulière, simple et pratique.

Ces produits industriels, régulièrement contrôlés, offrent toutes les garanties de qualité et de sécurité. Vous choisirez son alimentation en tenant compte de son mode de vie, de son âge et de son poids. 

 

Le nombre de repas par jours dépend de l’âge de votre chiot :

  • De 8 semaines à 3 mois = 3 repas par jour (matin, midi et soir)
  • au-delà de 3 mois  = 2 repas par jour (matin et soir)

Laissez toujours à votre chiot une gamelle remplie d'eau fraîche à sa disposition et prenez soin de la renouveler régulièrement.

Il est extrêmement important de vous faire respecter par votre chiot. Dès ses premiers repas, vous devez pouvoir lui donner et lui reprendre sa gamelle de nourriture sans qu'il grogne. N'attendez pas demain pour le faire, sinon il va se rendre compte très vite qu'il fait peur quand il montre ses crocs et hérisse le poil.

Soyez malin,  déposez un morceau de viande dans sa gamelle pendant qu'il mange son repas. Il ne refusera pas cette nouvelle friandise appétissante. En procédant ainsi il comprendra très vite que vous êtes un ami et non un ennemi... Répétez  l'opération à chaque repas.

 

Dans le même esprit votre chiot doit vous laisser le toucher sur toutes les parties de son corps sans qu’il vous mordille ou qu’il cherche à partir, cela rendra plus facile les manipulations par le vétérinaires et les soins potentiels que vous serez amenés à faire. Pour cela profiter de lui faire un brossage quotidien en le récompensant à la voix, avec des caresses, et pourquoi pas en fin de séance par une friandise spécialement conçu pour les chiots. Pour votre chiot, le brossage n’a pas seulement pour but de démêler ses poils et de le rendre beau, c’est une expérience qui lui rappelle sa mère. Utiliser une brosse adaptée au type de poils de votre chien.

Vous aurez aussi besoin de couper les griffes de votre chien et de lui donner un bain de temps en temps alors, vous pouvez aussi acheter une pince à griffes et un shampoing pour chien.

 

L'éducation du chiot

L'une des premières choses à faire dès l'arrivée de votre chiot est de l'initier à la propreté. Vous devez lui apprendre les bons réflexes pour qu'il fasse ses besoins à l'extérieur et non à l'intérieur de votre maison. Mais attention : il ne sait pas encore se retenir très longtemps !
Il faudra que vous soyez patient et attendre qu'il ait 4 ou 6 mois environ pour que votre chiot acquiert la capacité de se retenir et demander.

Beaucoup de personnes trouvent cette expérience assez difficile à vivre et souvent trop longue à leur goût. Il faut être conscient qu'à cet âge votre chiot est incapable d'être propre à la maison comme vous l'entendez.

Il vous faudra aussi lui apprendre les règles de la maison. Ne laissez pas votre chiot prendre de mauvaises habitudes comme par exemple : sauter sur vous ou les gens, monter sur le canapé ou lit comme bon lui semble avec les pattes pleines de gadoue, manger son repas à n'importe quelle heure, aboyer à tout bout de champ pour attirer l'attention de son maître, voler vos chaussons ou chaussures, faire les poubelles, détruire en votre absence parce qu'il ne sait pas rester seul...

Soyez ferme mais cohérent, faites-lui comprendre ce qui est bon et mauvais dans votre maison, ne le laissez pas par exemple faire ses dents sur les fils électriques ou encore manger vos belles plantes...
Pour cela mettez à sa disposition un jouet conçu pour favoriser son éveil et stimuler son attention. Les chiens adorent mâcher, et un chiot qui fait ses dents mâchera tout ce qu’il trouve. Alors, si vous voulez protéger vos chaussettes, vos chaussures et votre canapé, achetez des jouets à mâcher pour que votre chiot teste ses dents dessus. Assurez-vous simplement qu’ils ne sont pas toxiques, qu’ils sont durables et pas trop durs pour les dents du chiot. Vous pouvez aussi l’occuper avec des « os à mâcher » spécialement conçus pour les petits chiens.

Attention, ne laissez jamais votre chiot seul avec quelque chose qui pourrait l’étouffer, éclater dans sa bouche ou l’électrocuter.

Pour avoir des bases sur l’éducation de votre chiot, je vous invite à lire l’article consacré à cette partie.

Cependant il est bon à savoir que quelle que soit sa race, un chien nécessite qu’on s’occupe de lui y compris le week-end et pendant les vacances . Ses promenades ne doivent pas consister en de simples sorties pipi expédiées le plus rapidement possible.

Pour faire de votre chiot un animal sociable, il est nécessaire de le mettre en contact avec des congénères, d’autres animaux et doit se trouver associé au maximum aux allées et venues de sa « famille » : (courses, voiture, promenades en ville…).

 

Enfin quelques conseils utiles

  • Pensez à la Barrières

Les escaliers, les balcons et les mares doivent être hors de portée d’un chiot curieux et une barrière stratégiquement placée vous permettra de ne pas avoir à superviser. Une barrière peut aussi vous aider à protéger vos meubles ou vos objets personnels de « l'instinct mâcheur » irrésistible de votre chiot (et ce en plus de vos objets a mâcher que vous lui aurez préalablement donné).

 

  • Pensez aussi à acheter un collier et une laisse

Vous ne pourrez pas sortir votre nouveau chiot tant qu'il n'a pas reçu tous ses vaccins.  Vous pouvez passer cette période à l’habituer à porter son collier et une laisse. Ainsi, cela ne sera pas un problème lorsqu'il sera temps d'explorer le monde extérieur. Les colliers et les laisses existent en différentes matières. Les colliers ajustables en nylon ou en cuir souple sont recommandés, car ils s’allongent en même temps que le chiot grandit. Ajustez la boucle de telle manière que vous puissiez confortablement mettre deux doigts entre le collier et le cou de votre chiot. Contrôlez régulièrement l’ajustement du collier ; vous serez étonné de la vitesse à laquelle le chiot grandit. 

 

Si vous avez un très petit chien, comme un petit terrier ou une très petite race, vous préfèrerez peut-être utiliser un harnais cela permet de protéger plus facilement les cous délicats. (N’oubliez pas de vous assurer que votre chien porte toujours une médaille).

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !