La SPA, 1er réflexe des Français en matière de protection animale

La Société Protectrice des Animaux dresse un bilan de l’année 2020 qui révèle une activité intense et pratiquement ininterrompue malgré la particularité des 10 derniers mois impactés par la crise sanitaire. La SPA a su s’adapter pour poursuivre ses missions essentielles de sauvetage des animaux.

La SPA est fière d’avoir incarné pour un grand nombre de Français, le 1er réflexe dans leur démarche d’adoption d’un animal de compagnie. 37.667 adoptions responsables (-12 % vs 2019) ont pu avoir lieu cette année. Ces près de 38.000 animaux ont notamment bénéficié du dispositif « Adoption Solidaire » s’adaptant aux contraintes et aux mesures de confinement. Cette opération inédite, mise en place grâce au Ministère de l’Intérieur et au soutien des Français, avait permis de sauver 2.000 animaux pendant le premier confinement.

Pour la SPA, l’adoption responsable est la priorité. Cette année marque un nouveau record en la matière, seuls 3,8 % des animaux adoptés ont fait l’objet d’un retour.

Le bilan 2020 révèle par ailleurs que la SPA a recueilli dans ses refuges 40.131 pensionnaires, ce qui représente une baisse de 14 % par rapport à 2019, expliquée par les confinements successifs. Hors de ces périodes, le nombre d’animaux pris en charge était identique à l’année précédente.

Cependant la SPA constate une augmentation de 16 % de l’abandon en refuge de Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) sur les huit derniers mois, avec un pic de recueil pendant le déconfinement et la période estivale. L’association y voit une corrélation directe avec l’achat impulsif de ces espèces en animaleries ou sur Internet lors du premier confinement, abandonnées comme de vulgaires objets de consommation quelques mois plus tard. La nécessité de traiter le problème à la racine est une urgence toujours plus légitime. La SPA a d’ailleurs proposé au gouvernement, en octobre 2020, une modification de la loi pour interdire la vente des animaux en animaleries et encadrer de manière stricte les annonces en ligne. Elle regrette de ne pas avoir été entendue sur ce point, alors que les actuels débats parlementaires consacrent ces jours-ci une large place à la protection animale.

Coup de projecteur sur la protection animale, la SPA en chef de file

Avec 13.441 enquêtes menées sur le terrain dont 1.127 par sa Cellule anti-trafic (CAT), la SPA est au cœur de la lutte contre la maltraitance et s’affirme comme une référence dans la protection animale. À la suite du premier confinement[1], le service Protection Animale de l’association a noté une recrudescence des signalements avec une augmentation record de 39 % sur trois mois par rapport à 2019.

Sur le plan de l’action juridique de la SPA, près de 150 plaintes et 210 constitutions de parties civiles ont été déposées, accompagnées de 358 audiences en 2020 malgré une fermeture des tribunaux pendant près de deux mois. La SPA déplore tout de même la rareté des prises de sanctions exemplaires, seules à même de faire réellement changer les pratiques et les mentalités.

 « Je suis fier de notre association qui a réussi à faire face à une situation exceptionnelle avec le seul objectif de sauver les animaux. Le professionnalisme dont nos collaborateurs et bénévoles ont fait preuve pour continuer à réaliser nos missions a été soutenu par la solidarité de nos donateurs et je les en remercie » conclut Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.


L’année 2020 en quelques chiffres :

  • 40.131 animaux pris en charge dans les 62 refuges et Maisons SPA
  • 37.667 adoptions responsables
  • Un taux de retour d’animaux adoptés de 3,8 %, un record historique par sa faiblesse
  • 16 % de NAC recueillis en plus les huit derniers mois de l’année 2020
  • 13.441 enquêtes menées par le service Protection Animale de la SPA

dont 1.127 enquêtes menées par sa Cellule anti-trafic (CAT)

  • 192 associations aidées par la SPA dont 144 dans le cadre du dispositif de Fonds de Solidarité lancé au printemps 2020 dans le contexte de la crise sanitaire afin d’aider les associations locales, pour un budget total de 175 000 € 

 

[1] Juin, juillet et août 2020

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !