Rapport définitif de l'Agence Française Anticorruption (AFA) rendu à la SPA

Figurant parmi les dix plus importantes associations françaises, la Société Protectrice des Animaux (SPA) a été logiquement auditée parmi les premières, par l’AFA, l’Agence française anticorruption (AFA), nouvel organisme créé par l’État pour faciliter la mise en œuvre de la loi du 9 décembre 2016, dite Loi Sapin II, visant à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique.

À l’issue de plusieurs mois d’observation, d’examens des documents internes et d’études des structures de l’association, l’AFA vient de rendre son rapport.

Celui-ci est très positif et encourageant. Il souligne la rapidité avec laquelle la SPA a créé les structures et les premiers outils de détection et de lutte contre toute dérive.

Ainsi, l’année écoulée a vu la mise en place d’un code de conduite et d’un dispositif d’alerte interne. Une cartographie des risques a permis la création de programmes de formation visant à protéger l’ensemble des acteurs de la SPA, salariés comme bénévoles, des risques de corruption.

Ce constat positif fait suite au renouvellement, obtenu par la SPA en juin dernier, du label « Don en Confiance », dont l’association bénéficiait déjà depuis 2016.

Ces deux contrôles attestent de la transparence de l’activité de la SPA et de la rigoureuse utilisation de ses fonds pour la protection animale.

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !