Si vous avez adopté un chien

En arrivant chez vous, détacher le chien et laissez le visiter sa nouvelle maison (uniquement les pièces où il aura le droit d'aller), son jardin s'il est bien clos, vous pouvez le guider s'il est un peu timide.

Présentez-lui sa nouvelle famille humaine.

Si vous avez d'autres animaux tels que chats, rongeurs, présentez lui en laisse afin de sécuriser la rencontre. Si ce sont des chiens, ils auront déjà fait connaissance au refuge toutefois vous pouvez organiser une nouvelle rencontre dehors qui est un terrain neutre.

Montrez lui son petit espace qui sera déjà préparé avec son panier, sa gamelle d'eau et ses jouets.

Son lieu de couchage doit être bien placé, tranquille, ni trop chaud, ni trop froid, où il pourra se réfugier afin de ne pas être importuné.

 

Les premiers jours, votre nouvel ami va récupérer, il va probablement beaucoup dormir, peu manger, peut être même rester dans son coin et observer.

L'adaptation à sa nouvelle vie, à sa nouvelle famille et à toutes les habitudes de la maison peut être plus ou moins rapide suivant le chien. Ne paniquez pas, respectez simplement son rythme.

 

Il ne sait pas ce qui est permis et interdit dans son nouveau foyer, c'est à vous de le lui apprendre et de vous faire comprendre (les interdits doivent être posés dès le premier jour).

La règle première est de rester très calme lors des apprentissages afin de créer une relation harmonieuse basée sur la confiance réciproque (privilégiez l'apprentissage par le jeu et la récompense).

 

Une fois la confiance installée, il ne souhaitera qu'obéir à vos demandes et aura une admiration sans borne pour vous. Vous allez devenir son guide, son référent.

N'oubliez pas que le chien est une véritable éponge émotionnelle, il absorbe toutes nos humeurs qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

 

Règles importantes :

1) Un chien a besoin d'un cadre rassurant, de stabilité et de routine pour se sentir à l'aise, surtout à son arrivée chez vous. Le laxisme, les changements et les sautes d'humeur le déstabilisent.

2) ENFANTS : Les enfants doivent apprendre, dès l'arrivée de votre chien, à respecter la tranquillité de son sommeil et de ses repas.

Les premiers temps, votre chien ne sera pas très à l'aise dans son nouvel environnement, il faudra impérativement, expliquer à vos enfants ne pas le brusquer, d'éviter les jeux bruyants, les grands gestes, les cris qui risquent de l'affoler, de l'effrayer et d'être pris comme un signe d'agression.

Ils ne doivent pas aussi jouer à proximité du panier du chien (surtout dans les premiers temps),

Les enfants pourront bien évidemment, s'occuper du chien en lui donnant son repas par exemple, mais toujours sous la surveillance et l'autorisation d'adultes. Ils ne doivent pas par contre, jouer avec la gamelle.

RAPPEL IMPORTANT : Ne laissez jamais de jeunes enfants seuls avec un chien.

3) Votre chien doit être sorti au minimum trois fois par jour de 20 à 30 mn, dont une sortie plus longue afin qu'il se décharge de toutes ses tensions et qu'il extériorise son énergie.

S'il a un jardin, une sortie quotidienne au minimum est nécessaire (pour le familiariser avec l'environnement extérieur, le sociabiliser, le défouler).

Au début, avant de lâcher votre chien en forêt ou dans les champs, soyez sûr du rappel, entrainez-vous dans le jardin,

4) L'alimentation doit être donnée à heures régulières et non laissée à disposition, ne le laissez pas se jeter sur la gamelle, apprenez lui à s'asseoir et à se calmer pour l'obtenir.

Pour cela il suffit de maintenir la gamelle à hauteur puis d'attendre ainsi jusqu'à ce que toutou se calme ou s'assied. Cette méthode lui apprend à maitriser ses ardeurs et à gérer ses frustrations.

Par contre, ne retirez pas sa gamelle quand il a commencé à manger,

Attention, attendez au moins 2 heures après son repas si vous faites avec lui une activité sportive, (risque de retournement d'estomac qui peut entrainer la mort). Fractionnez ses repas afin que la ration soit moins importante (par exemple matin et soir).

5) Accordez lui des moments tous les jours pour le câliner, le brosser, pour jouer, pour lui enseigner de nouveaux tours, pour le sortir (même s'il a à disposition un jardin), afin qu'il rencontre des congénères, d'autres animaux, des gens, qu'il s'habitue aux bruits de la rue, de la forêt, des champs, etc....

6) Le chien mémorise l'immédiat mais il faut parfois répéter souvent certains apprentissages, d'autres par contre sont acquis très vite. Les exercices doivent être ludiques et de courte durée (10 à 15 minutes maximum) et ils ne doivent jamais finir sur un échec,

7) Employez toujours les mêmes mots pour donner vos ordres, si vous lui dites « va dans ton panier » par exemple, alors utilisez toujours cette phrase. Dites le nom du chien avant de donner un ordre.

Il faut être toujours cohérent dans les ordres donnés et dans votre comportement. Ne pas changer tous les jours ce qui est autorisé ou ce qui est interdit sous peine de créer chez votre chien une incompréhension totale. Votre famille doit utiliser les mêmes méthodes et les mêmes ordres que vous pour ces mêmes raisons.

8) Récompensez toujours votre chien à chaque bonne action.

La récompense doit être immédiate, cela peut être : s'occuper de lui, la parole avec une petite voix douce, la caresse, dans certains cas la friandise et le SUMMUM : la FETE.

9) La punition doit immédiatement faire suite à la « bêtise », il ne sert à rien de punir un chien parce qu'il a « fait les poubelles » ou « fait ses besoins » durant votre absence. La punition doit être faite avec la voix, parlez sèchement et fermement, sans crier, sans hurler, sans long discours, envoyez le au panier, « pas bouger » et boudez le.

Après quelques instants (pas trop longtemps, 5mn maxi) demandez-lui de venir à vous, puis caressez-le sans effusion.

Sa plus grande joie, c'est l'attention de son maitre d'où la nécessité de l'ignorer un petit moment lorsque vous le punissez après un gros NON.

10) Votre chien n'est pas un enfant, ne le choyez pas à l'excès comme si c'était un bébé.

S'il vous sollicite beaucoup, ignorez-le de temps en temps en vaquant à vos occupations.

TROP CHOYE ou inversement DELAISSE = PROBLEMES DE COMPORTEMENT, il faut un juste milieu, c'est à vous de doser.

11) S'il est du genre POT DE COLLE, envoyez le au panier de temps à autre et apprenez lui à y rester en lui disant PAS BOUGER. Cela permet de lui apprendre le détachement. C'est un apprentissage rapide, s'il est réalisé tous les jours dans la bonne humeur.

Récompensez le toujours (caresses, intonation gentille voire friandises).

12) RESTER SEUL : Il faut rapidement qu'il s'habitue à rester seul et surtout qu'il comprenne que c'est normal.

Pour cela il faut supprimer toute charge émotive à votre départ, comme à votre retour.

10 minutes avant de partir ne répondez plus à ses sollicitations et n'allez pas non plus le solliciter.

Entrainez-le régulièrement en faisant des faux départs de quelques minutes chez vous en allant de pièce en pièce dans un premier temps, puis en extérieur comme si vous alliez au bureau.

Utilisez toujours le même mot clé dès que vous le laissez : un « je reviens » par exemple.

Si vous répétez cet exercice régulièrement, il va vite comprendre.

Laissez éventuellement à votre chien un jouet et/ou un os à ronger pour lui éviter de s'ennuyer. Si vous en avez la possibilité, laissez votre animal dans une pièce qui ne "craint pas trop".

AU MOMENT DU DEPART : pas de rituel d'adieu du style « ne t'inquiètes pas mon loulou je reviens »etc.

Le simple fait d'essayer de rassurer votre chien ou de vous justifier risque de lui faire comprendre par avance que quelque chose d'anormal va se passer.

Votre départ doit être le plus naturel possible, comme si vous deviez revenir une minute après.

AU MOMENT DU RETOUR : si vous voulez habituer votre chien à vous accueillir calmement. Il suffit, dès que vous franchissez la porte de chez vous, de rester calme s'il s'excite, ne plus bouger, ne pas le regarder, ne pas parler, d'attendre que l'euphorie passe.

Une fois que toutou est plus calme, enlevez tranquillement votre manteau, posez votre sac.

Si votre chien a besoin d'un contact, tendez-lui votre paume, il se fera un plaisir d'y coller sa truffe.

Voilà, votre chien est maintenant calme, appelez le doucement et faites lui des gros poutoux.

Lui jouer la grande scène des retrouvailles ne fait que l'exciter, ce n'est pas agréable notamment si vous avez des enfants en bas âge, des courses plein les bras, que vous portez un costume, etc.

Cette méthode permet au chien de se poser lorsque vous arrivez chez vous et lui enseigne également qu'il ne sert à rien de s'exciter pour obtenir votre attention, ni l'attention des autres.

13) Si votre chien n'obéit pas à votre demande, c'est qu'il n'a pas compris, c'est à vous de vous mettre à sa portée, lui n'est qu'un chien avec son intelligence de chien.

 

Vous avez besoin d'aide ?

Voilà ! Ces quelques règles de base peuvent vous aider et aider votre nouveau compagnon à bien s'intégrer dans sa nouvelle vie.

Toutefois si vous avez besoin de rencontrer un comportementaliste canin, faites une liste des questions qui vous soucient afin d'aller à l'essentiel de vos préoccupations.

Sachez également que le personnel du refuge est à votre disposition si vous avez besoin de conseils, si vous rencontrez des difficultés...

 

La confiance réciproque

C'est quelque chose qui s'acquiert progressivement et non du jour au lendemain. Ne soyez pas trop familier avec votre chien tant que vous ne le connaissez pas et qu'il ne vous connait pas.

 
 Retour page conseils

Dispositif SOS

Concerne un animal, soit :

Aidez-le à prendre un nouveau départ !